Registre des essais cliniques en France

Résultats de la recherche

Les fiches sont également consultables dans la partie famille en langage accessible, elles sont élaborées par des parents bénévoles de l'UNAPECLE

170 résultat(s) trouvé(s)

Titre
Statut

 

TEMOKIDS - Etude de pharmacocinétique de population, d’acceptabilité et de sécurité d’emploi de Kimozo, suspension buvable pédiatrique de témozolomide

Ouvert aux inclusions

TEMOKIDS - Etude de pharmacocinétique de population, d’acceptabilité et de sécurité d’emploi de Kimozo, suspension buvable pédiatrique de témozolomide

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieTout cancer pédiatriqueStatut de l'essaiOuvert aux inclusions
Type de l’étudeInterventionnellePhaseI
AgeDe 1 à 17 ansRandomisationNON
Type du traitementTraitement exclusif (Chimiothérapie)Nombre d'inclusions attendues en France 40
Voie(s) d'administration du traitementVoie orale
Fin prévisionnelle des inclusionsN/ADate de la dernière mise à jour de la fiche2022-07-21
Durée de participation12 mois
N° EUDRACT2020-003733-38N° ClinicalTrials.govNCT04610736
Promoteur international
NCT04610736
Promoteur Français
NCT04610736
Investigateur principal
Dr Samuel ABBOU
Centres
Responsable du centre
Dr Anne-Sophie DEFACHELLES
Service de Pédiatrie
Tél : 03 20 29 59 56 / Mail : assistantes-pediatrie@o-lambret.fr                
Assistantes sociales
Julie JACQUOT
Tel : 03 20 29 59 56  / Mail : j-jacquot@o-lambret.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Fabienne DUMONT
Tel : 03 20 29 59 59 (poste 5828) / Mail : f-dumont@o-lambret.fr
Responsable du centre
Dr Perrine MAREC-BERARD
Institut d'Hématologie et d'Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 78 78 26 42
Assistantes sociales
Maryline SEVE
Tel : 04 69 16 65 58 / Mail : maryline.seve@chu-lyon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Cécile GIRAUD
Tel : 04 69 16 65 61 / Mail : cecile.giraud@lyon.unicancer.fr
Responsable du centre
Pr Gérard MICHEL
Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 91 38 67 76
Assistantes sociales
Nathalie VIOLINI
Tel : 04 91 38 68 62 / Mail : Nathalie.VIOLINI@ap-hm.fr
Brigitte ROSSAT
Tel : 04 91 38 68 62 / Brigitte.ROSSAT@ap-hm.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Françoise VION-DURY
Tel : 04 91 38 69 63 / Mail : Francoise.Bourgue.vion-dury@ap-hm.fr
Responsable du centre
Dr Daniel ORBACH
Service de Pédiatrie - Centre oncologie SIREDO
Tél : 01 44 32 45 55 / Mail : cecilia.turpin@curie.fr
Assistantes sociales
Sandra TOSCANI
Tel : 01 44 32 40 78 / Mail : sandra.toscani@curie.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Anne MACLOU
Tel : 01 56 24 59 75 / Mail : anne.maclou@curie.fr
Responsable du centre
Dr Dominique VALTEAU-COUANET
Département de Cancérologie de l´Enfant et de l´Adolescent
Tél. : 01 42 11 41 73 / Mail : Laetitia.ZERIOUH@gustaveroussy.fr
Assistantes sociales
Vanessa BOISNOIR
Tel : 01 42 11 63 82 / Mail : Vanessa.boisnoir@gustaveroussy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Nathalie BOUVET-FORTEAU
Tel : 01 42 11 41 42 / Mail : Nathalie.BOUVET@gustaveroussy.fr

 

 

Descriptif de l'étude

TEMOkids est une étude qui a pour objectif de valider une nouvelle formulation, adaptée aux enfants, d’un médicament important dans le traitement des cancers des enfants, le temozolomide. Jusqu’à ce jour, le témozolomide n’était disponible que par voie intraveineuse ou en gélule, difficile et même impossible à avaler pour des enfants. Ce médicament est déjà utilisé pour le traitement des enfants, des adolescents et des adultes atteints d’une tumeur cancéreuse cérébrale nommée gliome malin. En outre, il est couramment utilisé dans le traitement de plusieurs types de tumeurs pédiatriques, tels que le neuroblastome, le médulloblastome, le rhabdomyosarcome et le sarcome d’Ewing, entre autres. Kimozo est une nouvelle formulation du témozolomide sous forme liquide. Cette formulation a été initialement imaginée et développé par les pharmaciens de Gustave Roussy à la demande des pédiatres pour mieux soigner les enfants. Contrairement aux formes existantes du témozolomide, Kimozo est une suspension orale particulièrement adaptée aux jeunes enfants, en particulier les enfants qui ne parviennent pas à avaler de gélules. Prête à l’emploi et au goût masqué, elle permet une administration facile et précise. De plus, Kimozo a bon goût et est donc plus facile a accepté pour les jeunes patients. Il s’agit d’une étude multicentrique, internationale et non randomisée (c’est-à-dire que tous les patients de l’étude recevront le même traitement). Un total de 40 patients (enfants de 1 à 17 ans) sera inclus au sein d’un maximum de 15 centres participants en Europe. Son principal objectif consiste à recueillir des données pharmacocinétiques. Ces données permettent d’évaluer ce que devient un médicament dans le corps, depuis l’instant où il est administré jusqu’au moment où l’organisme l’élimine. Ces analyses serviront à optimiser les conditions d’administration du médicament afin de potentiellement accroître son efficacité et réduire sa toxicité chez les patients, en particulier chez les jeunes enfants. De surcroît, cette étude vise à collecter des données relatives à la sécurité d’emploi, à l’acceptabilité et à l’activité de Kimozo.

Critères d'inclusion
  • Patients pédiatriques traités par témozolomide (toute indication nécessitant un cycle de 21 ou 28 jours avec cure de traitement de 5 jours)
  • Patients de sexe masculin ou féminin, âgés de plus d’1 an et de moins de 18 ans
  • Patients et/ou leurs représentants légaux ayant reçu des informations relatives à l’étude et ayant signé et daté un formulaire de consentement éclairé
  • Patients affiliés à un régime de sécurité sociale ou bénéficiaires d’un tel régime
  • Espérance de vie de de 3 mois minimum
  • Fonction hématologique adéquate :
    • hémoglobines ≥ 80 g/L (recours à la transfusion autorisé)
    • neutrophiles ≥ 1.0 x 109 /L
    • plaquettes ≥ 100 x 109 /L (sans recours à la transfusion)
    • en cas d’atteinte de la moelle osseuse: neutrophiles ≥ 0.5 x 109 /L and plaquettes ≥75 x 109 /L
  • Fonction rénale adéquate :
    • Clearance de la créatinine ≥ 60 mL/min.1.73m² selon la formule de Schwartz [1] ou sa forme modifiée
  • Fonction hépatique adéquate :
    • bilirubine ≤1.5 x ULN
    • ASAT et ALAT ≤ 2.5 x ULN (ASAT, ALAT 5xULN en cas de métastases hépatiques).
  • Score de Lansky ≥ 70%
Critères de non inclusion
  • Patients ayant reçu du valproate de sodium dans les deux semaines précédant le traitement par Kimozo ou patients recevant une co-administration de valproate de sodium lors du premier jour de traitement pouvant entrainer une baisse de la clairance du témozolomide
  • Administration de Kimozo par sonde (naso)gastrique pendant le premier cycle de traitement
  • Participation en cours à d’autres études investiguant le témozolomide ou tout nouveau médicament expérimental
  • Femmes en âge de procréer présentant un test de grossesse sanguin ou urinaire positif à l’inclusion
  • Contre-indication ou hypersensibilité connue au témozolomide ou à toute autre molécule chimiquement proche
  • Personnes vivant dans un établissement par décision de justice ou d’une autorité administrative
  • Patients infectés par un variant du SARS-CoV-2

Rétino 2011 - Traitements conservateurs des patients atteints de rétinoblastome : 1. Etude de phase II de chimiothérapie intraveineuse (VP16 carboplatine) et thermothérapie au laser diode. 2. Etude de phase II de Melphalan intra-artériel. 3. Etude de phase II de chimiothérapie par 6 cures de trois drogues.

Clos

Rétino 2011 - Traitements conservateurs des patients atteints de rétinoblastome : 1. Etude de phase II de chimiothérapie intraveineuse (VP16 carboplatine) et thermothérapie au laser diode. 2. Etude de phase II de Melphalan intra-artériel. 3. Etude de phase II de chimiothérapie par 6 cures de trois drogues.

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieRétinoblastomeStatut de l'essaiClos
Type de l’étudeInterventionnellePhaseII
AgeDe 0 à 5 ansRandomisationNON
Type du traitementTraitements (adjuvants) combinésNombre d'inclusions attendues en France 133
Voie(s) d'administration du traitementBras 1 et 3 : perfusion intraveineuse Bras 2 : intra-artériel
Fin prévisionnelle des inclusions2027-02-28Date de la dernière mise à jour de la fiche2022-06-03
Durée de participation3 à 6 mois de traitement puis suivi jusqu’à l’âge adulte
N° EUDRACT2011-003621-10N° ClinicalTrials.govNCT02866136
Promoteur international
Non applicable
Promoteur Français
Institut Curie Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Paris
Investigateur principal
Dr Livia Lumbroso-Le Rouic
Centres

Cette étude est fermée

Responsable du centre
Pr Isabelle PELLIER
Service d’Oncologie Pédiatrique
Tél. : 02 41 35 38 63 Fax : 02 41 35 52 91
Assistantes sociales
Tél : 02 41 35 49 85 / Mail : mabouvet@chu-chu-angers.fr
 
Attaché(e) de Recherche Clinique
Marianne ROUMY
02 41 35 63 85
marianne.roumy@chu-angers.fr
Responsable du centre

Dr Catherine DEVOLDERE

Secrétariat :  

Tél. : 03 22 08 76 44 Fax : 03 22 08 96 79

Assistantes sociales

Madame

Emilie Poillion

Poillion.Emilie@chu-amiens.fr

Attaché(e) de Recherche Clinique

 

Alicia PLAYE

03 22 08 76 49

playe.alicia@chu-amiens.fr

Responsable du centre
Dr Véronique LAITHIER
Centre d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél : 03 81 21 81 38 / Mail : pediatrie-hemato@chu-besancon.fr  
Assistantes sociales
Frédérique POYART
Tél : 03 81 21 81 12 / Mail : fpoyart@chu-besancon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Stéphanie CLERC-GUAY
Tél : 03 81 21 91 62 / Mail : sclercguay@chu-besancon.fr
Responsable du centre
Dr Stéphane DUCASSOU
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 0557820438 / Mail : Sandrine.destips@chu-bordeaux.fr
Assistantes sociales
Camille SOUBIELLE
Tél : 05 56 79 59 26 / Mail : Camille.soubielle@chu-bordeaux.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Maria MERCHED
Tél : 05 57 82 04 39 / Mail : maria.merched@chu-bordeaux.fr
Responsable du centre
Dr Liana CARAUSU
Département de Pédiatrie et Génétique Médicale
Tél : 02 98 22 33 81 / Mail : helene.bellec@chu-brest.fr
Assistantes sociales
Sonia DE BAKER
Tel : 02 98 22 38 34 / M  ail : sonia.debacker@chu-brest.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Nathalie BIHANNIC
Tel : 02 98 22 37 70 / Mail : nathalie.bihannic@chu-brest.fr
Responsable du centre
Dr Odile MINCKES
Service d’Hémato-oncologie Pédiatrique
Tél : 02 31 06 50 82 / Mail : peschard-j@chu-caen.fr  et   cornier-o@chu-caen.fr

 

Assistantes sociales
Nathalie CHAMBRIER
Tel : 02 31 06 54 98 / Mail : chambrier-n@chu-caen.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Esther LEBRETON
Tel : 02 31 06 54 37 / Mail : lebreton-e@chu-caen.fr
Responsable du centre
Pr Justyna KANOLD
Centre Régional de Cancérologie et de Thérapie Cellulaire Pédiatrique
Tél : 04 73 75 00 09
Assistantes sociales
Charlotte MORTIER
Tel : 04 73 75 03 00 (poste 61441) / Mail : cmortier@chu-clermontferrand.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Aurélie CHAUSSET
Tel : 04 73 75 51 77 / Mail : achausset@chu-clermontferrand.fr
Responsable du centre
Dr Claire briandet
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 03 80 29 34 14 / Mail : nadira.mareghnia@chu-dijon.fr
Assistantes sociales
Chloé ARNOULT
Tel : 03 80 29 33 09 / Mail : chloe.arnoult@chu-dijon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Frédérique DEBOMY
Tel : 03 80 29 50 78 / Mail : frederique.debomy@chu-dijon.fr  
Responsable du centre
 Pr Dominique PLANTAZ
Tél : 04 76 76 69 95
 
Assistantes sociales
Valérie GOITRE
Tel : 04 76 76 79 39 / Mail : VGoitre@chu-grenoble.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Sandrine BILLET
Tel : 04 76 76 65 61 / Mail : SBillet@chu-grenoble.fr  
Responsable du centre
Dr Anne-Sophie DEFACHELLES
Service de Pédiatrie
Tél : 03 20 29 59 56 / Mail : assistantes-pediatrie@o-lambret.fr                
Assistantes sociales
Julie JACQUOT
Tel : 03 20 29 59 56  / Mail : j-jacquot@o-lambret.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Fabienne DUMONT
Tel : 03 20 29 59 59 (poste 5828) / Mail : f-dumont@o-lambret.fr
Responsable du centre
Dr Christophe PIGUET
Service de Pédiatrie Médicale
Tél : 05 55 05 68 01 / Mail : SecretariatPediatrieHemato@chu-limoges.fr
Assistantes sociales
Valérie PINOT
Tel : 05 55 05 60 12 / Mail : Valerie.Pinot@chu-limoges.fr
Sophie MARTEAU
Tel : 05 55 05 61 04 / Mail : Sophie.Marteau@chu-limoges.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Julie GRENIER
Tel : 05 55 05 55 55 (poste 51510) / Mail : julie.grenier@chu-limoges.fr
Responsable du centre
Dr Perrine MAREC-BERARD
Institut d'Hématologie et d'Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 78 78 26 42
Assistantes sociales
Maryline SEVE
Tel : 04 69 16 65 58 / Mail : maryline.seve@chu-lyon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Cécile GIRAUD
Tel : 04 69 16 65 61 / Mail : cecile.giraud@lyon.unicancer.fr
Responsable du centre
Pr Gérard MICHEL
Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 91 38 67 76
Assistantes sociales
Nathalie VIOLINI
Tel : 04 91 38 68 62 / Mail : Nathalie.VIOLINI@ap-hm.fr
Brigitte ROSSAT
Tel : 04 91 38 68 62 / Brigitte.ROSSAT@ap-hm.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Françoise VION-DURY
Tel : 04 91 38 69 63 / Mail : Francoise.Bourgue.vion-dury@ap-hm.fr
Responsable du centre
Pr Nicolas SIRVENT
Service Onco-Hématologie Pédiatrique
Tél : 04 67 33 65 19 / Mail : hemato-pediatrie@chu-montpellier.fr
Assistantes sociales
Christine VIOLET
Tel : 04 67 33 58 28 / c-violet@chu-montpellier.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Karine LOPEZ-PERRIN
Tel : 04 67 33 65 97 / k-lopezperrin@chu-montpellier.fr
Responsable du centre
Pr Pascal CHASTAGNER
Service d'Onco-Hématologie Pédiatrique
Tél : 03 83 15 46 37 / Mail : onco.hemato.ped@chru-nancy.fr
Assistantes sociales
Aurore LECLERC
Tel : 03 83 15 45 08 / Mail : a.leclerc@chu-nancy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Sandrine PALL-KONDOLFF
Tel : 03 83 15 46 23 / Mail : s.pall-kondolff@chru-nancy.fr
Responsable du centre
Dr Caroline THOMAS
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 02 40 08 36 10 / Mail : anne.thomas@chu-nantes.fr et patricia.gavaud@chu-nantes.fr  
Assistantes sociales
Anaïs FRAPPIN
Tel : 02 40 08 35 08 / Mail : anais.frappin@chu-nantes.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Isabelle TENAUD
Tel : 02 40 08 78 25 / Mail : isabelle.tenaud@chu-nantes.fr
Responsable du centre
Pr Pierre ROHRLICH
Service Unité d’Hémato-oncologiePédiatrique
Tél : 04 92 03 60 64 / Mail : rohrlich.ps@chu-nice.fr
Assistantes sociales
Priscille SCHATZKINE
Tel : 04 92 03 61 92 ou 61 94 / Mail : Schatzkine.p@chu-nice.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Isabelle CHAMPENOIS
Tel : 04 92 03 93 44 / Mail : champenois.i@chu-nice.fr
Responsable du centre
Dr Daniel ORBACH
Service de Pédiatrie - Centre oncologie SIREDO
Tél : 01 44 32 45 55 / Mail : cecilia.turpin@curie.fr
Assistantes sociales
Sandra TOSCANI
Tel : 01 44 32 40 78 / Mail : sandra.toscani@curie.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Anne MACLOU
Tel : 01 56 24 59 75 / Mail : anne.maclou@curie.fr
Responsable du centre
Dr Frédéric MILLOT
Unité d’Oncologie Pédiatrique
Tél : 05 49 44 42 / Mail : onco.pediatrie@chu-poitiers.fr
Assistantes sociales
Maud GIRAUD
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : maud.giraud@chu-poitiers.fr
Emmanuelle GONNORD
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : emmanuelle.gonnord@chu-poitiers.fr
Hélène MOINOT
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : helene.moinot@chu-poitiers.fr
Isabelle VALON
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : isabelle.valon@chu-poitiers.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Violaine GOYEAU
Tel : 05 49 44 30 57 / Mail : Violaine.GOYEAU@chu-poitiers.fr
Responsable du centre
Dr Claire PLUCHART
Unité d’Hématologie Oncologie Pédiatrique
Tel : 03 26 78 35 53 / Mail : corinnemaitre@chu-reims.fr  et clampson@chu-reims.fr    
Assistantes sociales
Cécile LELEU
Tel : 03 26 78 75 06  / Mail : cecile.leleu@chu-reims.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Elmire SANTINI
Tel : 03 26 83 27 61 / Mail : esantini@chu-reims.fr
Responsable du centre
Pr Virginie GANDEMER
Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél : 02 99 26 58 35 / Mail : stephanie.dandin@chu-rennes.fr
Assistantes sociales
Chloé CASTEL
Mail : chloe.castel@chu-rennes.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Isabelle DEBROISE
Tel : 02 99 26 58 35 / Mail : isabelle.debroise@chu-rennes.fr
Responsable du centre
Pr Pascale SCHNEIDER
Service d’Hématologie Oncologie Pédiatrique
Tél : 02 32 88 81 91 / Mail : carole.masson@chu-rouen.fr
 
Assistantes sociales
Stéphanie STERIN
Tel : 02 32 88 86 96 / Mail : Stephanie.sterin@chu-rouen.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Solenn LE GALLIC-CATHERINE
Tel : 02 32 88 01 06 / Poste : 60-106 / Mail : solenn.le-gallic@chu-rouen.fr
Responsable du centre
Pr Jean-Louis STEPHAN
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 04 77 82 88 08 / Mail : oncoped.secretariat@chu-st-etienne.fr
Assistantes sociales
Odile KARASZEWSKI
Tel : 04 77 82 80 39 / Mail : odile.karaszewski@chu-st-etienne.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Catherine Soler
Tel : 04 77 82 91 72 / Mail : catherine.soler@chu-st-etienne.fr
Responsable du centre
Pr Catherine PAILLARD
Service hémato-onco-immunologie pédiatrique
Tél : 03 88 12 80 91 / Mail : aurelie.martin2@chru-strasbourg.fr
Assistantes sociales
Simone VOLLE
Tel : 03 88 12 80 08 / Mail : Simone.volle@chru-strasbourg.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Olivia RICK
Tel : 03 88 12 80 72 / Mail : olivia.rick@chru-strasbourg.fr
Responsable du centre
Dr Marie-Pierre CASTEX
Unité d'Hémato-oncologie Pédiatrique
Tel : 05 34 55 86 10
Assistantes sociales
Mélanie LAUTRE
Tel : 05 34 55 87 12 / Mail : lautre.m@chu-toulouse.fr
Pauline BOHLAY
Tel : 05 34 55 85 93 / Mail : bohlay.p@chu-toulouse.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Gwennaëlle LE ROY
Tel : 05 67 77 13 94 / Mail : leroy.g@chu-toulouse.fr
Responsable du centre
Pr Philippe COLOMBAT
Service d’Onco-Hématologie Pédiatrique
Tél : 02 47 47 47 51
 
Assistantes sociales
Ismeri LEBLANC
Tel : 02 34 38 94 48 / Mail : i.leblanc@chu-tours.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Christine COLOMBAT
Tel : 02 47 47 47 47 poste 76793 / Mail : c.colombat@chu-tours.fr

 

 

Descriptif de l'étude

Le bras 2 est fermé aux inclusions depuis le 04/01/2017

 

Cette étude est un essai de phase 2, non randomisé et multicentrique. Les patients sont répartis en 3 études en fonction des caractéristiques du rétinoblastome.

  • Etude 1 : Traitement conservateur par chimiothérapie néoadjuvante administrée par voie IV suivie d’une thermochimiothérapie. Les patients reçoivent d’abord 2 cures de chimiothérapie par étoposide et carboplatine de J1 à J3. Ces cures sont suivies en cas de réponse satisfaisante d’un minimum de trois cycles de thermochimiothérapie associant du carboplatine et une seule séance de laser le même jour sous anesthésie générale. Ce traitement dure environ six mois.
  • Etude 2 : Melphalan IA :Les patients reçoivent 3 cures d’une chimiothérapie intra-artérielle par melphalan, administrée par cathétérisme de l’artère ophtalmique associée à partir de la deuxième cure à des traitements locaux des lésions oculaires (thermothérapie ou cryoapplication ou disque d’iode). Ce traitement dure environ 3 mois.
  • Etude 3 Traitements conservateurs de  chimiothérapie par 6 cures de trois drogues associées aux traitements locaux (thermothérapie ou cryoapplication ou chimiothérapie intravitréenne ou disque d’iode) à partir de la troisième cure.

Objectif principal :

Etude 1 :

  • Evaluer le maintien de l’efficacité du traitement en termes de conservation oculaire et de recours à une radiothérapie externe chez les patients traités par une chimiothérapie néoadjuvante (VP16 carboplatine) suivie d’une combinaison chimiothérapie et laser (thermochimiothérapie TCT), tout en diminuant le nombre de traitements par laser.

Etude 2 :

  • Evaluer l’efficacité de la chimiothérapie par melphalan, administrée par voie intra-artérielle supersélective, combinée à des traitements locaux, en termes de conservation oculaire et de recours à une radiothérapie externe.

Etude 3 :

  • Evaluer l’efficacité de la chimiothérapie par trois médicaments associée aux traitements locaux (thermothérapie ou cryoapplication ou disque d’iode ou Melphalan intravitréen) en termes de conservation oculaire et de l’absence de recours à une radiothérapie externe.

Objectifs secondaires :

  • Poursuivre l’évaluation de l’efficacité de la stratégie conservatrice (traitements locaux suivant une phase de chimiothérapie néoadjuvante en cas de lésions n’étant pas accessibles directement aux traitements conservateurs oculaires).
  • Réaliser une étude prospective des effets secondaires systémiques et oculaires, à court, moyen et long terme, de la chimiothérapie intraveineuse, intra-artérielle exclusive ou combinée aux traitements locaux.
  • Evaluer radiologiquement la réponse à la chimiothérapie intra-artérielle.
  • Réaliser une étude dosimétrique de la scopie réalisée pendant les traitements intra-artériels.
  • Chiffrer le risque de survenue d’une seconde tumeur à long terme.

Critère d'évaluation principal :

Absence de recours à l’irradiation externe ou à l’énucléation secondaire.

Critères d'inclusion
  • Age ≤ 5 ans
  • Rétinoblastome uni ou bilatéral dont les tumeurs sont accessibles à un traitement conservateur, au moins d’un côté pour les atteintes bilatérales
  • Consentement éclairé signé des parents ou du représentant légal

Etude 1 :

  • Rétinoblastome unilatéral groupe A, B, C ou bilatéral groupe A, B, C, D (à l’exclusion des formes avec menace maculaire), accessible à un traitement conservateur au moins d’un côté pour les atteintes bilatérales mais inaccessible d’emblée à une thermochimiothérapie en raison de la topographie des lésions, ou du diamètre et de l’épaisseur tumorales, (tumeur de plus de 4 mm de diamètre) ou entraînant un risque visuel ou de rechute vitréenne

Etude 2 :

  • Rétinoblastome unilatéral Groupe C ou D.
  • Rétinoblastome bilatéral très asymétrique avec un œil Groupe D et l’autre accessible à des traitements locaux sans chimiothérapie

Etude 3 :

  • Rétinoblastome groupe D bilatéral, ou sur le seul œil accessible à un traitement conservateur
Critères de non inclusion
  • Traitement antérieur par chimiothérapie ou radiothérapie externe pour cette tumeur ou un autre cancer
  • Pathologie associée contre-indiquant les traitements envisagés (dont la chimiothérapie)
  • Traitement antérieur pour une autre affection tumorale maligne
  • Contre-indication à l’utilisation d’un des produits expérimentaux de l’étude mentionnée dans le Résumé des Caractéristiques du Produit
  • Rétinoblastome avec atteinte extra-oculaire
  • Rétinoblastome unilatéral groupe D (très étendu) ou E pour qui une énucléation est envisagée d’emblée ou après CT néoadjuvante
  • Impossibilité de se soumettre au suivi médical de l'essai pour des raisons géographiques, sociales ou psychiques

Etude 1 :

  • Traitement local conservateur possible sans chimiothérapie néo-adjuvante (tumeur de moins de 4 mm à distance de la macula ou du nerf optique)
  • Rétinoblastome bilatéral avec atteinte très asymétrique pour lequel un traitement conservateur local sans chimiothérapie est envisagée pour l’oeil le moins atteint et un traitement par melphalan IA pour l’œil le plus atteint

Etude 2 :

Contre-indication au cathétérisme de l’artère ophtalmique par voie fémorale

Etude 3 :

  • Patients pour qui un traitement local conservateur est possible sans chimiothérapie néo-adjuvante (tumeur de moins de 4 mm à distance de la macula ou du nerf optique)
  • Patients présentant un rétinoblastome bilatéral avec atteinte très asymétrique pour lequel un traitement conservateur local sans chimiothérapie est envisagé pour l’oeil le moins atteint et un traitement par Melphalan IA pour l’oeil le plus atteint.
  • Patients présentant un rétinoblastome bilatéral sans menace maculaire bilatérale ou groupes A, B, C bilatéraux pouvant être traités par chimiothérapie néoadjuvante IV suivie de thermochimiothérapie sans laser de J8

DRB436G2201 - Etude de phase II internationale, en ouvert, évaluant l’effet d’un traitement par dabrafenib associé au trametinib chez des enfants et des adolescents ayant un gliome de bas grade (GBG), ou un gliome de haut grade (GHG) en rechute ou réfractaire, avec mutation BRAF V600

Clos

DRB436G2201 - Etude de phase II internationale, en ouvert, évaluant l’effet d’un traitement par dabrafenib associé au trametinib chez des enfants et des adolescents ayant un gliome de bas grade (GBG), ou un gliome de haut grade (GHG) en rechute ou réfractaire, avec mutation BRAF V600

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieGliome de bas grade, ou un gliome de haut grade en rechute ou réfractaire, avec mutation BRAF V600Statut de l'essaiClos
Type de l’étudeInterventionnellePhaseII
Age≥ 1 an à < 18 ansRandomisationOUI
Type du traitementTraitement exclusif (Chimiothérapie, Thérapie ciblée)Nombre d'inclusions attendues en France 24
Voie(s) d'administration du traitementVoie orale (cohorte GHG ) et Voie orale ou Perfusion intraveineuse selon le bras de randomisation (cohorte GBG)
Fin prévisionnelle des inclusions2021-02-11Date de la dernière mise à jour de la fiche2022-05-31
Durée de participationTraitement à l’étude : dabrafenib associé au trametinib, est administré jusqu’à progression de la maladie ou toxicité inacceptable Suivi : Une visite de suivi 30 jours après la fin du traitement de l’étude puis visite de suivi tous les 3 mois. La fin de l’étude surviendra lorsque tous les patients auront eu au moins deux ans de suivi, c.-à-d. 2 ans après le début du traitement du dernier patient inclus ou si l’étude est arrêtée prématurément. À la fin de l’étude, les patients qui continuent à bénéficier du traitement à l’étude, dabrafenib associé au trametinib, pourront le poursuivre dans une autre étude clinique appelée « Roll over ».
N° EUDRACT2015-004015-20N° ClinicalTrials.govNCT02684058
Promoteur international
Novartis Pharma
Promoteur Français
Novartis Pharma
Investigateur principal
Pr Nicolas André
Centres

Cette étude est fermée

Responsable du centre
Pr Isabelle PELLIER
Service d’Oncologie Pédiatrique
Tél. : 02 41 35 38 63 Fax : 02 41 35 52 91
Assistantes sociales
Tél : 02 41 35 49 85 / Mail : mabouvet@chu-chu-angers.fr
 
Attaché(e) de Recherche Clinique
Marianne ROUMY
02 41 35 63 85
marianne.roumy@chu-angers.fr
Responsable du centre
Dr Anne-Sophie DEFACHELLES
Service de Pédiatrie
Tél : 03 20 29 59 56 / Mail : assistantes-pediatrie@o-lambret.fr                
Assistantes sociales
Julie JACQUOT
Tel : 03 20 29 59 56  / Mail : j-jacquot@o-lambret.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Fabienne DUMONT
Tel : 03 20 29 59 59 (poste 5828) / Mail : f-dumont@o-lambret.fr
Responsable du centre
Dr Perrine MAREC-BERARD
Institut d'Hématologie et d'Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 78 78 26 42
Assistantes sociales
Maryline SEVE
Tel : 04 69 16 65 58 / Mail : maryline.seve@chu-lyon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Cécile GIRAUD
Tel : 04 69 16 65 61 / Mail : cecile.giraud@lyon.unicancer.fr
Responsable du centre
Pr Gérard MICHEL
Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 91 38 67 76
Assistantes sociales
Nathalie VIOLINI
Tel : 04 91 38 68 62 / Mail : Nathalie.VIOLINI@ap-hm.fr
Brigitte ROSSAT
Tel : 04 91 38 68 62 / Brigitte.ROSSAT@ap-hm.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Françoise VION-DURY
Tel : 04 91 38 69 63 / Mail : Francoise.Bourgue.vion-dury@ap-hm.fr
Responsable du centre
Dr Daniel ORBACH
Service de Pédiatrie - Centre oncologie SIREDO
Tél : 01 44 32 45 55 / Mail : cecilia.turpin@curie.fr
Assistantes sociales
Sandra TOSCANI
Tel : 01 44 32 40 78 / Mail : sandra.toscani@curie.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Anne MACLOU
Tel : 01 56 24 59 75 / Mail : anne.maclou@curie.fr
Responsable du centre
Pr Catherine PAILLARD
Service hémato-onco-immunologie pédiatrique
Tél : 03 88 12 80 91 / Mail : aurelie.martin2@chru-strasbourg.fr
Assistantes sociales
Simone VOLLE
Tel : 03 88 12 80 08 / Mail : Simone.volle@chru-strasbourg.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Olivia RICK
Tel : 03 88 12 80 72 / Mail : olivia.rick@chru-strasbourg.fr
Responsable du centre
Dr Marie-Pierre CASTEX
Unité d'Hémato-oncologie Pédiatrique
Tel : 05 34 55 86 10
Assistantes sociales
Mélanie LAUTRE
Tel : 05 34 55 87 12 / Mail : lautre.m@chu-toulouse.fr
Pauline BOHLAY
Tel : 05 34 55 85 93 / Mail : bohlay.p@chu-toulouse.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Gwennaëlle LE ROY
Tel : 05 67 77 13 94 / Mail : leroy.g@chu-toulouse.fr
Responsable du centre
Dr Dominique VALTEAU-COUANET
Département de Cancérologie de l´Enfant et de l´Adolescent
Tél. : 01 42 11 41 73 / Mail : Laetitia.ZERIOUH@gustaveroussy.fr
Assistantes sociales
Vanessa BOISNOIR
Tel : 01 42 11 63 82 / Mail : Vanessa.boisnoir@gustaveroussy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Nathalie BOUVET-FORTEAU
Tel : 01 42 11 41 42 / Mail : Nathalie.BOUVET@gustaveroussy.fr

 

 

Descriptif de l'étude

Il s’agit d’une étude de phase II, internationale, multicentrique.

 

Objectif principal :

  • Cohorte GHG : Evaluer l’activité anti-tumorale du dabrafenib associé au trametinib, mesurée par le taux de réponse globale (ORR) par une évaluation indépendante centralisée selon les critères RANO       
  • Cohorte GBG : Comparer l’activité anti-tumorale du dabrafenib associé au trametinib par rapport à celle de la chimiothérapie associant carboplatine et vincristine, mesurée par l’ORR par une évaluation indépendante centralisée en utilisant les critères RANO

 

Objectifs secondaires :

  • Évaluer le taux de réponse globale selon le médecin investigateur.
  • Évaluer la durée de réponse.
  • Évaluer la survie sans progression et la survie globale.
  • Évaluer le délai de réponse.
  • Évaluer le taux de bénéfice clinique.
  • Évaluer la sécurité et la tolérance.
  • Évaluer la palatabilité des solutions orales.
  • Décrire le profil pharmacocinétique du dabrafenib, de ses métabolites et du trametinib.
  • Évaluer les changements dans la maturation sexuelle et osseuse des patients.
  • Évaluer la fréquence de l’activité épileptique avant et pendant l’étude.
  • Évaluer toute association de biomarqueurs avec les critères d’efficacité.
  • Évaluer toute association du profil moléculaire de la maladie avec les critères d’efficacité.
  • Estimer la survie globale à 2 ans (cohorte 2).
  • Analyser les évaluations rapportées par les patients dans une échelle de santé globale (cohorte 2).

 

Critère d'évaluation principal :

Taux de réponse globale par une évaluation indépendante centralisée selon les critères RANO.

 

Déroulement de l’essai :

Les patients sont répartis en 2 cohortes selon leur pathologie.

  • Cohorte GHG : les patients ayant un gliome de haut grade avec mutation BRAF V600, en rechute ou réfractaire après une première ligne de traitement, reçoivent du dabrafénib PO 2 fois par jour et du tramétinib PO 1 fois par jour en continu. 40 patients seront inclus dans cette cohorte
  • Cohorte GBG : les patient ayant un gliome de bas grade, avec mutation BRAF V600, avec une maladie progressive après exérèse chirurgicale, ou chez des patients ne pouvant bénéficier d’une chirurgie et devant commencer le premier traitement systémique en raison d'un risque d'atteinte neurologique en rapport avec la progression de la maladie sont randomisés en 2 bras, avec un rapport 2 :1. 102 patients seront inclus dans cette cohorte
    • Bras A : les patients reçoivent du dabrafénib PO 2 fois par jour et du tramétinib PO 1 fois par jour en continu jusqu’à progression ou toxicité inacceptable.
    • Bras B : les patients reçoivent une chimiothérapie. Phase d’induction : vincristine en IV, 1 fois par semaine pendant 10 semaines et carboplatine en IV une fois par semaine lors des semaines 1 à 4 et 7 à 10, associé à la vincristine. Après un minimum de 2 semaines de repos sans chimiothérapie, Phase de maintenance avec 8 cycles (maximum) de 6 semaines : vincristine en IV, 1 fois par semaine pendant les 3 premières semaines, associé au carboplatine en IV, 1 fois par semaine pendant les 4 premières semaines, suivies de 2 semaines de repos sans chimiothérapie. Le traitement est répété toutes les 6 semaines jusqu’à 8 cycles maximum en l’absence de progression de la maladie ou d’intolérance au traitement. En cas de progression de la maladie selon les critères RANO, pendant ou après la chimiothérapie, les patients pourront recevoir le dabrafénib PO 2 fois par jour associé au tramétinib PO 1 fois par jour en continu jusqu’à progression ou toxicité inacceptable.
Critères d'inclusion
  • Age ≥ 12 mois à < 18 ans au moment de la signature du consentement éclairé. Les patients de moins de 6 ans doivent peser au moins 7 kg au moment de l’inclusion. Les patients de plus de 6 ans doivent peser au moins 10 kg au moment de l’inclusion
  • Pour la cohorte GHG seulement : rechute, progression, ou absence de réponse au traitement de première ligne. Le traitement de première ligne est considéré comme étant l’approche chirurgicale optimale (biopsie ou résection) avec radiothérapie et/ou chimiothérapie
  • Pour la cohorte GBG seulement : patients avec une maladie progressive après exérèse chirurgicale, ou ne pouvant bénéficier d’une chirurgie et devant commencer le premier traitement systémique en raison d'un risque d'atteinte neurologique en rapport avec la progression de la maladie.
  • GHG ou GBG déterminé localement et défini par le système de classification histologique de l’OMS révisé en 2016
  • Tumeur mesurable, déterminée localement et confirmée en central, avec un diamètre bi-perpendiculaire minimal qui doit être d’au moins 2 fois l’épaisseur de coupe de l’imagerie utilisée pour les évaluations d’efficacité
  • Tumeur positive pour la mutation BRAF V600, déterminée localement
  • Un échantillon tumoral doit être disponible et fourni à Novartis pour une confirmation centralisée du statut mutationnel de BRAF (cohortes GHG et GBG) et de l’histopathologie du GHG (Cohorte GHG)
  • Indice de performance ≥ 50 % selon l’échelle de performance Karnofsky/Lansky.
  • Les femmes en âge d’avoir des enfants doivent utiliser une méthode de contraception acceptable. De plus, un test de grossesse sérique doit avoir été réalisé et être négatif dans les 28 jours précédant le début des traitements à l’étude
  • Fonction médullaire adéquate :
  • Neutrophiles ≥ 1000/μl.
  • Plaquettes ≥ 75 000/μl, indépendamment de transfusions, c’est-à-dire n’ayant pas reçu de transfusion de plaquettes dans les 7 jours précédant l’inclusion afin de remplir ce critère. Pour les patients ayant un GBG seulement : plaquettes ≥ 100,000/μl avant la dose du Jour 1.
  • Hémoglobine ≥ 8,0 g/dl (transfusions de globules rouges autorisées)
  • Fonction rénale :
  • Taux de filtration glomérulaire estimé (eGFR) (formule de Schwartz), ou GFR radio-isotope ≥ 90 ml/min/1,73 m2, ou
  • Créatinine sérique dans la norme de référence du laboratoire d’analyses (pour l’âge et le sexe, si disponible)
  • Fonction hépatique :
  • Bilirubine (conjuguée + non conjuguée) ≤ 1,5 x la limite supérieure de la normale (LSN) pour l’âge  
  • Transaminases (AST et ALAT) ≤ 2,5 x LSN
  • Fonction cardiaque :
  • Fraction d’éjection du ventricule gauche supérieure ou égale à la limite inférieure de la normale selon les valeurs de références de l’hôpital, mesurée par échocardiographie (sans traitement pour la fonction cardiaque)
  • Intervalle QT corrigé d’après la formule de Fridericia (QTcF) ≤ 480 msec
  • Les patients traités par glucocorticoïdes doivent être sous une dose stable ou avoir arrêté tout traitement glucocorticoïde depuis au moins 7 jours avant la première dose de traitements à l’étude
  • Un consentement éclairé écrit ou assentiment obtenu avant toute procédure de sélection spécifique à l’étude
Critères de non inclusion
  • Tumeur autre qu’un GBG ou un GHG positif pour la mutation BRAF V600
  • Traitement antérieur par dabrafenib ou un autre inhibiteur de RAF, par trametinib ou un autre inhibiteur de MEK ou par un inhibiteur de ERK
  • Cohorte GHG : Traitement anticancéreux (chimiothérapie pouvant causer une toxicité différée, immunothérapie, thérapie biologique, vaccination) ou autres médicaments expérimentaux dans les 3 semaines précédant la première dose de traitements à l’étude. Cohorte GBG : Toute thérapie anticancéreuse systémique (chimiothérapie, immunothérapie, thérapie biologique ou thérapie vaccinale) ou des médicaments expérimentaux avant l’inclusion
  • Cohorte GHG : Radiothérapie pour le traitement des lésions du gliome au niveau du système nerveux central (SNC) dans les 3 mois précédant la première dose de traitements à l’étude sauf s’il y a une progression radiologique évidente en dehors du champ de radiation. Cohorte GBG : Radiothérapie pour le traitement des lésions du gliome au niveau du système nerveux central (SNC) à tout moment avant l’inclusion
  • Antécédents de tumeur avec mutation RAS confirmée ou avec une fusion BRAF telle que BRF-KIAA1549 ou avec un diagnostic connu de neurofibromatose de type 1. Remarque : Un test prospectif pour RAS n’est pas requis. Cependant, si des résultats antérieurs pour la mutation RAS sont connus, ils doivent être utilisés pour évaluer l’éligibilité
  • Utilisation au moment de la sélection de médicaments interdits ou de préparation à base de plantes ou nécessité de suivre l’un de ces médicaments durant l’étude
  • Toxicité non résolue > grade 2 (selon NCI CTCAE version 4.03) causée par les traitements anticancéreux antérieurs, incluant une chirurgie majeure, exceptés ceux qui, selon le médecin-investigateur, ne sont pas cliniquement pertinents compte tenu du profil connu de tolérance et de toxicité des traitements à l’étude (par ex. : alopécie et/ou neuropathie périphérique liée à une chimiothérapie à base de platine ou de vinca-alcaloïdes)
  • Antécédents de réactions allergiques à des produits ayant une composition chimique ou biologique similaire au dabrafenib, au trametinib et à leurs excipients. Pour la cohorte GBG uniquement : antécédents de réactions allergiques ou contre-indications à l'utilisation du carboplatine ou de la vincristine (voir l'étiquette ou le Résumé des Caractéristiques du Produit correspondant)
  • Greffe de cellules souches autologues ou allogéniques dans les 3 mois précédant la première dose des traitements à l’étude (Remarque : les patients présentant une réaction active du greffon contre l’hôte sont exclus quel que soit le temps écoulé)
  • Antécédents ou diagnostic récent de maladie cardiaque présentant un risque significatif pour la sécurité des patients participant à l’étude, comme des cardiopathies significatives ou non contrôlées
  • Maladies non-contrôlées (par ex. : diabète, hypertension artérielle, maladie hépatique ou infection non-contrôlée), problèmes psychologiques, familiaux, sociaux ou géographiques qui ne permettent pas de se conformer au protocole; ou refus ou incapacité de suivre les procédures requises dans le protocole
  • Maladie gastro-intestinale ou toute autre condition (par ex. : résection de l’intestin grêle ou du colon) qui pourrait interférer avec l’absorption des médicaments de manière significative
  • Antécédents d’infection par le virus de l’hépatite B ou C (les patients ayant une preuve biologique de la disparition du virus de l’hépatite B ou C peuvent participer à l’étude)
  • Femmes en âge d’avoir des enfants (ayant eu leurs premières règles) sauf si elles utilisent une méthode de contraception très efficace pendant toute la période de traitement et pendant 6 mois après l’arrêt des traitements à l’étude

Remarque : Les contraceptifs oraux ne sont pas permis à cause des interactions médicamenteuses possibles avec le dabrafenib.

  • Femmes enceintes dont la grossesse est confirmée par un dosage positif de l’hCG lors de la sélection ou avant la prise des traitements à l’étude
  • Femmes qui allaitent
  • Hommes ayant des rapports sexuels (incluant ceux ayant eu une vasectomie), sauf s’ils utilisent un préservatif pendant les rapports et ne conçoivent pas d’enfant pendant toute la durée du traitement à l’étude, et pendant 6 mois après l’arrêt
  • Antécédents ou signes d’occlusion veineuse rétinienne (OVR) ou de rétinopathie séreuse centrale

MAPPYACTS - Etude clinique prospective, multicentrique, de preuve de concept évaluant les possibilités de stratifier le traitement des patients selon le profil moléculaire des tumeurs en rechute ou réfractaires chez l’enfant

Clos

MAPPYACTS - Etude clinique prospective, multicentrique, de preuve de concept évaluant les possibilités de stratifier le traitement des patients selon le profil moléculaire des tumeurs en rechute ou réfractaires chez l’enfant

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieTumeurs en rechute ou réfractairesStatut de l'essaiClos
Type de l’étudeInterventionnellePhaseN/A
Age≥ 6 mois et ≤ 18 ans au moment du diagnosticRandomisationNON
Type du traitementEtude de génétiqueNombre d'inclusions attendues en France 700
Voie(s) d'administration du traitementNA
Fin prévisionnelle des inclusions2022-01-01Date de la dernière mise à jour de la fiche2022-05-16
Durée de participationDurée de la participation pour un patient : environ 2-3 mois pour les analyses moléculaires principales Période de suivi : 2 ans
N° EUDRACT2015-A00464-45N° ClinicalTrials.govNCT02813135
Promoteur international
Gustave Roussy (GR)
Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Villejuif
Promoteur Français
Gustave Roussy (GR)
Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Villejuif
Investigateur principal
Pr Birgit Geoerger
Centres

Cette étude est fermée

Responsable du centre
Pr Guy LEVERGER
Service d’Hématologie Oncologie Pédiatrique
Tél : 01 44 73 60 62 / Mail : christine.coxo@aphp.fr
Assistantes sociales
Laurence STENGEL
Tél : 01 44 73 61 89 / mail : laurence.stengel@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Audrey GUILMATRE
Tél : 01 71 73 86 58 / mail : audrey.guilmatre@aphp.fr
Responsable du centre
Pr Isabelle PELLIER
Service d’Oncologie Pédiatrique
Tél. : 02 41 35 38 63 Fax : 02 41 35 52 91
Assistantes sociales
Tél : 02 41 35 49 85 / Mail : mabouvet@chu-chu-angers.fr
 
Attaché(e) de Recherche Clinique
Marianne ROUMY
02 41 35 63 85
marianne.roumy@chu-angers.fr
Responsable du centre
Dr Stéphane DUCASSOU
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 0557820438 / Mail : Sandrine.destips@chu-bordeaux.fr
Assistantes sociales
Camille SOUBIELLE
Tél : 05 56 79 59 26 / Mail : Camille.soubielle@chu-bordeaux.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Maria MERCHED
Tél : 05 57 82 04 39 / Mail : maria.merched@chu-bordeaux.fr
Responsable du centre
Dr Anne-Sophie DEFACHELLES
Service de Pédiatrie
Tél : 03 20 29 59 56 / Mail : assistantes-pediatrie@o-lambret.fr                
Assistantes sociales
Julie JACQUOT
Tel : 03 20 29 59 56  / Mail : j-jacquot@o-lambret.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Fabienne DUMONT
Tel : 03 20 29 59 59 (poste 5828) / Mail : f-dumont@o-lambret.fr
Responsable du centre
Dr Perrine MAREC-BERARD
Institut d'Hématologie et d'Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 78 78 26 42
Assistantes sociales
Maryline SEVE
Tel : 04 69 16 65 58 / Mail : maryline.seve@chu-lyon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Cécile GIRAUD
Tel : 04 69 16 65 61 / Mail : cecile.giraud@lyon.unicancer.fr
Responsable du centre
Pr Gérard MICHEL
Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 91 38 67 76
Assistantes sociales
Nathalie VIOLINI
Tel : 04 91 38 68 62 / Mail : Nathalie.VIOLINI@ap-hm.fr
Brigitte ROSSAT
Tel : 04 91 38 68 62 / Brigitte.ROSSAT@ap-hm.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Françoise VION-DURY
Tel : 04 91 38 69 63 / Mail : Francoise.Bourgue.vion-dury@ap-hm.fr
Responsable du centre
Pr Pascal CHASTAGNER
Service d'Onco-Hématologie Pédiatrique
Tél : 03 83 15 46 37 / Mail : onco.hemato.ped@chru-nancy.fr
Assistantes sociales
Aurore LECLERC
Tel : 03 83 15 45 08 / Mail : a.leclerc@chu-nancy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Sandrine PALL-KONDOLFF
Tel : 03 83 15 46 23 / Mail : s.pall-kondolff@chru-nancy.fr
Responsable du centre
Dr Caroline THOMAS
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 02 40 08 36 10 / Mail : anne.thomas@chu-nantes.fr et patricia.gavaud@chu-nantes.fr  
Assistantes sociales
Anaïs FRAPPIN
Tel : 02 40 08 35 08 / Mail : anais.frappin@chu-nantes.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Isabelle TENAUD
Tel : 02 40 08 78 25 / Mail : isabelle.tenaud@chu-nantes.fr
Responsable du centre
 Pr André BARUCHEL
Service d’Hématologie-Immunologie
Tél : 01 40 03 53 88 / Mail : hemato.clinique.rdb@aphp.fr
 
Assistantes sociales
Dominique DANY
Tel : 01 40 03 41 57 / Mail : arlette.dany@aphp.fr
Marine Dejeanne
Tel : 01 40 03 24 43 / Mail : marine.dejeanne@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Delphine CHAILLOU
Tel : 01 71 28 25 23 / Mail : delphine.chaillou@aphp.fr
Responsable du centre
Dr Daniel ORBACH
Service de Pédiatrie - Centre oncologie SIREDO
Tél : 01 44 32 45 55 / Mail : cecilia.turpin@curie.fr
Assistantes sociales
Sandra TOSCANI
Tel : 01 44 32 40 78 / Mail : sandra.toscani@curie.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Anne MACLOU
Tel : 01 56 24 59 75 / Mail : anne.maclou@curie.fr
Responsable du centre
Pr Catherine PAILLARD
Service hémato-onco-immunologie pédiatrique
Tél : 03 88 12 80 91 / Mail : aurelie.martin2@chru-strasbourg.fr
Assistantes sociales
Simone VOLLE
Tel : 03 88 12 80 08 / Mail : Simone.volle@chru-strasbourg.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Olivia RICK
Tel : 03 88 12 80 72 / Mail : olivia.rick@chru-strasbourg.fr
Responsable du centre
Dr Marie-Pierre CASTEX
Unité d'Hémato-oncologie Pédiatrique
Tel : 05 34 55 86 10
Assistantes sociales
Mélanie LAUTRE
Tel : 05 34 55 87 12 / Mail : lautre.m@chu-toulouse.fr
Pauline BOHLAY
Tel : 05 34 55 85 93 / Mail : bohlay.p@chu-toulouse.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Gwennaëlle LE ROY
Tel : 05 67 77 13 94 / Mail : leroy.g@chu-toulouse.fr
Responsable du centre
Dr Dominique VALTEAU-COUANET
Département de Cancérologie de l´Enfant et de l´Adolescent
Tél. : 01 42 11 41 73 / Mail : Laetitia.ZERIOUH@gustaveroussy.fr
Assistantes sociales
Vanessa BOISNOIR
Tel : 01 42 11 63 82 / Mail : Vanessa.boisnoir@gustaveroussy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Nathalie BOUVET-FORTEAU
Tel : 01 42 11 41 42 / Mail : Nathalie.BOUVET@gustaveroussy.fr
Responsable du centre
Dr Gilles Salles
Tel : 04 78 86 43 40
Assistantes sociales
N/A
Attaché(e) de Recherche Clinique
N/A
Responsable du centre

Dr Françoise Mazingue

Tel : 03 20 44 59 62

Assistantes sociales
N/A
Attaché(e) de Recherche Clinique

Vanessa Farah

 

 

Descriptif de l'étude

Films animés d’information complémentaire à une consultation médicale :

 

 

 

Rationnel de l’étude :

Grâce au développement du séquençage à très haut débit qui rend possible le classement des tumeurs selon leurs profils moléculaires, et avec l’arrivée des thérapies ciblées en cancérologie, l’ère de la « médecine personnalisée » a commencé. Plusieurs essais cliniques en médecine personnalisée dont le principe consiste à orienter les patients vers différents bras de traitement selon leurs profils moléculaires, sont en cours chez les adultes et ont montré que cette approche est bien faisable (par exemple en France : l’essai MOSCATO-01, SHIVA, PROFILER, Safir01, Safir02). MOSCATO-01 est le premier essai au monde qui inclue des patients pédiatriques et au cours duquel une intervention spécifique est dédiée au profilage moléculaire des tumeurs récurrentes. Outre plus de 1000 patients adultes, 73 enfants et adolescents ont été inclus dans l’étude entre décembre 2012 et janvier 2016 et un profilage moléculaire de leurs tumeurs a été effectué. Ces données confortent l’idée que cette approche est réalisable chez les patients pédiatriques.

Les résultats des premiers profils génomiques tumoraux réalisés sur 69 enfants et adolescents sont encourageants puisqu’ils montrent que 2/3 des patients ont des anomalies « actionnables » détectées par CGH array ou par séquençage des mutations (Geoerger B et al , 2014 ASCO). Le projet ‘MAPPYACTS’ utilisera à la fois le séquençage complet des exomes (WES) tumoral et constitutionnel et le séquençage de l’ARN (RNA Seq) du tissu tumoral afin d'augmenter le nombre d'altérations génomiques ciblables.

Des études complémentaires telles que le profil de méthylation, l’expression des microARN et l’exploration des immunomodulateurs feront suite à l’étude principale et permettront d’améliorer les connaissances sur le profil moléculaire global et les mécanismes de réponse au traitement. Les centres appartenant au CLIP2 (centre d’essais précoces labélisé INCa) et SiRIC (Sites de Recherche Intégrée sur le Cancer labélisés INCa) ainsi que les plateformes bio-informatiques du projet contribueront grâce à leur expertise au profilage moléculaire et à la caractérisation des cancers pédiatriques. L'interprétation des altérations génétiques moléculaires détectées par WES et l'ARN Seq se fera cours d’une réunion multidisciplinaire de biologie moléculaire (MTB : molecular tumor board) et la recommandation de traitement sera faite lors d’une réunion clinique hebdomadaire (CMTB : clinical molecular tumor board).

'MAPPYACTS’ produira une des plus larges cohortes de profils moléculaires des tumeurs en rechute ou réfractaires rapportés à ce jour, et grâce à la nouvelle législation européenne sur les essais pédiatriques, nous espérons pourvoir orienter 20-30 % des patients vers un essai clinique où ils recevront un traitement ciblé sur la base de l’analyse du profil moléculaire de la tumeur. Par cette initiative, nous voudrions ouvrir la voie pour enrichir les essais cliniques en cours utilisant des traitements ciblés, augmenter le nombre d'essais cliniques stratifiés, permettre un accès plus rapide aux agents ciblés, et jouer un rôle important dans le développement des thérapies ciblées dans le cancer de l'enfant.

Depuis son ouverture en janvier 2016, le recrutement estimé a presque doublé. Pour 76% des patients, on a constaté qu'au moins une cible était considérée comme « susceptible d'être actionnable ». En outre, l'ouverture de l'essai multi-bras de preuve de concept AcSé-ESMART en août 2016 a permis de traiter un nombre important d'enfants en fonction de leur profil moléculaire. Par conséquent, nous allons modifier le protocole à un nombre total de 600 patients qui devraient être analysés dans le cadre de la durée initialement prévue de 3 ans.

 

Objectif principal :

L’objectif principal de l’étude est de sélectionner le maximum de patients pédiatriques atteints d'un cancer en rechute ou réfractaire, d’obtenir leur profil moléculaire individuel et de les traiter avec la thérapie ciblée correspondante à leurs profils, lorsque cela est possible (dépendant des essais cliniques disponibles). Le pourcentage de patients ayant une leucémie ou une tumeur solide en rechute ou réfractaire pouvant bénéficier d’une thérapie ciblée sur la base des anomalies moléculaires identifiées sera estimé.

 

Critère de jugement principal :

Nombre et pourcentage de patients traités avec une thérapie ciblée suite à l’identification d’une anomalie dans le profil moléculaire par WES et RNA Seq du prélèvement de la tumeur en rechute ou réfractaire. 

 

Déroulement de l’étude et procédures :

‘MAPPYACTS’ est une étude clinique internationale, multicentrique, prospective, de Preuve de Concept visant à stratifier les patients par profilage moléculaire des tumeurs pédiatriques en rechute ou réfractaires. L’étude se déroule en 4 étapes :

  • Etape 1 : pré-sélection des patients éligibles ; signature du consentement éclairé et screening du patient.
  • Etape 2 : intervention (résection chirurgicale, biopsie de la tumeur, ponction ou prélèvement) et prélèvements de sang, seront effectués.
  • Etape 3 : profil moléculaire de la tumeur et analyse bio-informatique des données seront effectués de manière centralisée aux laboratoires des centres INCa NGS à l'Institut Curie et Gustave Roussy en France.
  • Etape 4 : interprétation des données d'altérations génétiques moléculaires détectées par WES et RNA Seq et recommandation d'une stratégie thérapeutique.

 

Etudes ancillaires :

La liste des études ancillaires, liées à MAPPYACTS est accessible en cliquant ici (version du 12/05/2022)

Critères d'inclusion
  • Consentement éclairé signé par le patient ou les parents ou le représentant légal et l’accord de l'enfant mineur pour l’intervention, les prélèvements sanguins et la réalisation des analyses moléculaires
  • Patients présentant une leucémie ou une tumeur solide en rechute ou réfractaire au traitement standard et éligible pour un essai clinique de phase précoce
  • En cas de tumeur solide, la lésion doit être accessible à une biopsie ou à une résection chirurgicale
  • Patient affilié à un régime de sécurité sociale ou bénéficiaire d’un régime équivalent, selon les exigences réglementaires locales
  • Age : ≥ 6 mois et ≤ 18 ans au moment du diagnostic
  • Statut de performance et espérance de vie qui permettent un traitement dans un essai expérimental : indice de Karnofsky ≥ 70% pour les patients > 12 ans d'âge, indice de Lansky ≥ 70% pour les patients ≤ 12 ans
  • Fonctions biologiques adéquates :
  • Fonction hématopoïétique adéquate: neutrophiles >1 x 109/l, plaquettes >100 x 109/l, hemoglobine >80 g/l (transfusion autorisée)
  • Fonction hépatique adéquate : ALAT / ASAT <2,5 x LSN, Bilirubine ≤1.5 x LSN (en cas d’atteinte tumorale du foie ALAT / ASAT <5 x LSN)
  • Fonction rénale adéquate : créatininémie sérique <1,5 x LSN selon l'âge. Si la créatinine sérique est >1,5 x LSN selon l'âge, la clairance de créatinine doit être >70 ml/ml/1,73 m2 ou le début de filtration glomérulaire doit être >70% de la valeur attendue
Critères de non inclusion
  • Espérance de vie ≤ 3 mois
  • Métastases cérébrales symptomatiques
  • Anomalie de la coagulation contre-indiquant la réalisation d’une biopsie ou une chirurgie
  • Infection non contrôlée sans réponse aux antibiotiques, antiviraux ou antifongiques
  • Toxicité due à un traitement anticancéreux antérieur ≥ grade 2 selon critères CTCAE (sauf alopécie, ototoxicité ou lymphopénie, qui ne sont pas exclues si grade 3 ou moins)
  • Autre maladie maligne que celle traitée dans cette étude à l’exception des tumeurs malignes traitées à titre curatif et qui n’ont pas récidivé au cours des 3 dernières années avant l’étude
  • Toute maladie concomitante ou anomalie biologique qui selon l'investigateur peut interférer avec les résultats de l'étude, supposer un risque pour la réalisation de l’intervention ou rendre le patient non incluable dans l'étude
  • Preuve d’une infection virale active pour hepatite B ou C ou diagnostic connu d’une infection au VIH 
  • Pour les leucémies, sont exclus les patients avec une rechute méningée isolée

PACIFIC - Protection vaccinale Anti-Covid-19 portant sur les enfants Immunodéprimés (1 à 15 ans) atteints de leucémie aiguë et leur Fratrie (de 5 à 15 ans). Essai de Phase I-II évaluant la tolérance et l’Immunogénicité humorale et Cellulaire post-vaccinale

Ouvert aux inclusions

PACIFIC - Protection vaccinale Anti-Covid-19 portant sur les enfants Immunodéprimés (1 à 15 ans) atteints de leucémie aiguë et leur Fratrie (de 5 à 15 ans). Essai de Phase I-II évaluant la tolérance et l’Immunogénicité humorale et Cellulaire post-vaccinale

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieLeucémie aiguëStatut de l'essaiOuvert aux inclusions
Type de l’étudeInterventionnellePhaseI/II
AgeDe 1 à 15 ansRandomisationNON
Type du traitementAutres (Traitement préventif de l’infection au Sars-Cov2 (Covid-19) par la vaccination)Nombre d'inclusions attendues en France 150
Voie(s) d'administration du traitementInjection intramusculaire
Fin prévisionnelle des inclusions2022-09-30Date de la dernière mise à jour de la fiche2022-04-08
Durée de participation24 mois : - Durée d’inclusion : 12 mois et - Durée de participation (traitement + suivi) : 12 mois
N° EUDRACT2021-002966-41N° ClinicalTrials.govNCT04969601
Promoteur international
NA
Promoteur Français
Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
Investigateur principal
Pr. Arnaud Petit
Centres
Responsable du centre
Pr Guy LEVERGER
Service d’Hématologie Oncologie Pédiatrique
Tél : 01 44 73 60 62 / Mail : christine.coxo@aphp.fr
Assistantes sociales
Laurence STENGEL
Tél : 01 44 73 61 89 / mail : laurence.stengel@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Audrey GUILMATRE
Tél : 01 71 73 86 58 / mail : audrey.guilmatre@aphp.fr
Responsable du centre
 Pr André BARUCHEL
Service d’Hématologie-Immunologie
Tél : 01 40 03 53 88 / Mail : hemato.clinique.rdb@aphp.fr
 
Assistantes sociales
Dominique DANY
Tel : 01 40 03 41 57 / Mail : arlette.dany@aphp.fr
Marine Dejeanne
Tel : 01 40 03 24 43 / Mail : marine.dejeanne@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Delphine CHAILLOU
Tel : 01 71 28 25 23 / Mail : delphine.chaillou@aphp.fr

 

 

Descriptif de l'étude

Contexte :

La mortalité en cas d’infection à SARS-CoV-2 (Covid-19) chez les adultes en cours de traitement d’une leucémie aiguë (LA) est d’environ 30%, soit plus de 10 fois celle de la population générale. Des formes graves sont rapportées chez les enfants sous chimiothérapie pour LA, même si elles semblent peu fréquentes. En cas d’infection, le risque de formes graves induit un arrêt temporaire de la chimiothérapie dont l’impact n’est pas connu. Il est donc justifié de proposer une vaccination anti-Covid-19 chez ces patients. Une vaccination de l’entourage paraît également nécessaire compte-tenu des incertitudes sur la réponse vaccinale de l’enfant malade et du fait que le foyer familial est la principale source de contamination. Le vaccin à ARNm COMIRNATY® (BNT162b2) possède une AMM chez les individus de plus de 12 ans, il a également été autorisé chez les enfants sains de 5 à 11 ans. Chez l’enfant immunodéprimé atteint de LA, les données de tolérance et d’efficacité sont inconnues. La balance bénéfice risque pèse pour une utilisation du vaccin chez les enfants de 1 à 15 ans atteints de LA. Concernant l’entourage, la vaccination des parents et des frères et sœurs (>5 ans) est maintenant recommandée. Elle est proposée à la fratrie de 5 ans et plus dans le cadre du protocole.

 

Pacific est un essai de Phase I-II, bicentrique, chez les enfants atteints de LA (de 1  à 15 ans) et leur fratrie (de 5 à 15 ans), avec recherche de la dose de vaccin bien tolérée selon l’âge basée sur un schéma bayesien et mesure de l’immunogénicité humorale et cellulaire. La recherche de dose utilisera un schéma 321 Bayesien décrit par Cunanan en 2017.

 

Il concerne :

  • Enfants de 1 à 15 ans atteints de LA en cours de chimiothérapie ou dont la date de dernière séance de chimiothérapie est inférieure ou égale à 12 mois.
  • Fratrie des enfants atteints de LA (vivant sous le même toit > 50% du temps) : de 5 à 15 ans.

 

Objectif principal :

Evaluer la tolérance et l’immunogénicité du vaccin COMIRNATY® (BNT162b2) (deux injections à 21-28 jours d’intervalle) chez les enfants atteints de LA (1 à 15 ans) et leur fratrie (5-15 ans).

 

Objectifs secondaires :

  • Evaluer le taux des IgG anti-S à l’inclusion, entre 21 et 28 jours, 2 mois, 6 mois et 12 mois de la 1ère dose.
  • Etudier le taux des IgG anti-N à l’inclusion, entre 21 et 28 jours, 2 mois, 6 mois et 12 mois de la 1ère dose.
  • Étudier la capacité de neutralisation des IgG anti-Spike (en cas de détection d’IgG anti-Spike) contre les souches de SARS-CoV-2 en circulation et la réponse cellulaire T spécifique (Elispot) anti-SARS-CoV-2 à 0, 2, 6 et 12 mois de la 1ère injection chez les enfants sains et atteints de LA.
  • Comparer la qualité des réponses vaccinales humorale et cellulaire chez les enfants sains et les enfants atteints de LA
  • Corréler les réponses vaccinales humorale et cellulaire au statut immunitaire des enfants vaccinés atteints de LA au moment de la vaccination
  • Évaluer le taux d’infections à SARS-CoV-2 symptomatiques chez les enfants atteints de LA et chez leur entourage dans les 12 mois suivant la première injection
  • En cas d’infection chez un enfant vacciné :
    • Déterminer la nature de la souche causale par séquençage
    • Estimer la proportion de formes graves selon l’échelle OMS
    • Évaluer le nombre de jours de retard au traitement de chimiothérapie
    • Etudier la clairance du virus par PCR nasopharyngée et salivaire au diagnostic, J8 du diagnostic chez l’enfant atteint de leucémie puis de manière hebdomadaire jusqu’à négativation
    • Rechercher les facteurs prédictifs d’infection liés à l’enfant ou la fratrie
  • Evaluer la dissémination de l’infection au sein du foyer

 

Déroulement de l’essai :

  • Après signature du consentement éclairé, les sujets candidats feront l’objet d’une visite médicale d’inclusion, comprenant un interrogatoire, un examen clinique et un bilan biologique pour vérifier leur éligibilité. Le résultat de la PCR Covid-19 sera attendu avant administration du vaccin.
  • Pour tout sujet inclus, 2 doses du vaccin COMIRNATY® (BNT162b2 à J0 et J21-J28) seront administrées (sauf si TDL après 1ère dose).
  • Une 3ème dose est prévue pour les patients traités pour une leucémie aiguë, en l’absence de séroconversion à 2 mois de la 1ère injection.
  • Les patients atteints de LA seront stratifiés en 3 groupes d’âge : ≥1-<2 ans, ≥2-<5 ans, ≥5-<12 ans
  • 3 doses de vaccin ont été prédéfinies (10, 20, et 30 µg) pour évaluation chez les enfants de 1 à moins de 12 ans. Les enfants 12 ans et plus recevront la dose de 30 µg.
  • Les inclusions seront séquentielles par cohorte de 3, stratifiées par âge.
  • Une recherche de dose de vaccin maximale tolérée sera réalisée chez les enfants de moins de 12 ans atteints de LA. On utilisera le schéma 321 (Cunanan 2017) permettant d’estimer la dose tolérée pour chaque strate d’âge tout en tenant compte des événements observés entre cohortes selon un modèle hiérarchique.
  • Les frères et sœurs sains recevront 2 doses du vaccin COMIRNATY® (BNT162b2 à J0 et J21-J28) à la dose de 30 µg pour les 12 ans et plus, et à la dose de 10 µg pour les 5 à 11 ans et une seule dose en cas de sérologie positive à l’inclusion, selon les recommandations en vigueur.
  • Le calendrier vaccinal est adapté en cas d’infection COVID-19 après la 1ère dose

 

Critères d'inclusion
  • Enfant de 1 à 15 ans :
    • Atteint de leucémie aiguë lymphoblastique en cours de chimiothérapie (2 semaines au minimum après la dernière injection de PEG-ASPARAGINASE) ou dont la dernière chimiothérapie est inférieure ou égale à 12 mois.
    • OU Atteint de leucémie aiguë myéloïde au plus tard 12 mois après la fin du traitement
  • Frère ou sœur de 5 à 15 ans vivant sous le même toit que l’enfant atteint de LA plus de 50% du temps
  • Consentement éclairé des parents
  • Patient affilié à un régime de sécurité sociale
  • Pour les femmes en âge de procréer :
    • Un test sanguin négatif lors de la visite d’inclusion
  • ET utilisation d’une méthode contraceptive efficace au moins 4 semaines avant la vaccination et jusqu’au moins 12 semaines après la dernière vaccination
Critères de non inclusion
  • Infection documentée au SARS-CoV-2 en cours ou datant de moins de deux mois
  • Allergie clinique connue au polyéthylène glycol (PEG)
  • Taux de plaquettes < 50 G/L ou taux de PNN < 0.5G/L au moment de la vaccination
  • Vaccination en dehors de la grippe dans les 4 semaines précédant la première injection ou ayant prévu de recevoir un vaccin homologué 4 semaines après la dernière injection
  • Vaccination anti-grippe dans les 14 jours avant la 1ère injection.
  • Tout trouble hémorragique considéré comme une contre-indication à l'injection intramusculaire
  • Antécédents d’effets indésirables sévères après l’administration d’un vaccin incluant une réaction anaphylactique et les symptômes associés, comme un rash, une difficulté respiratoire un angio-oedème et une douleur abdominale, ou des antécédents de réaction allergique pouvant être exacerbée par un composant du vaccin
  • Participant ayant été vacciné contre le BCG au cours de l'année précédente.
  • Participant malade ou fébrile (température corporelle ≥38°C) dans les 72 heures précédentes présentant des symptômes suggérant la présence de COVID-19
  • Allergie à l’un des composants du vaccin ou antécédents allergiques graves (de type anaphylactique)
  • Traitement reçu pour une infection Covid-19 (60 jours avant 1ère injection).
  • Infection connue au VIH, au VHC ou au VHB
  • Utilisation d'Ig expérimentales, d'anticorps monoclonaux expérimentaux ou de sérum de convalescents anti-covid-19 dans les 90 jours avant l’entrée dans l’étude
  • Femme enceinte, allaitement en cours ou test de grossesse positif lors de la visite d'inclusion.
  • Participation à un essai sur la vaccination
  • Participation sans l’accord du médecin investigateur à une autre recherche dans les 4 semaines avant la visite d’inclusion et pendant la durée de l’essai

CA209-744 - Etude de phase II visant à évaluer l’efficacité du nivolumab associé au brentuximab vedotin suivi du brentuximab vedotin associé à la bendamustine chez des enfants, des adolescents et des jeunes adultes ayant un lymphome hodgkinien classique positif pour CD30 en rechute ou réfractaire après échec d’une première ligne de traitement

Clos

CA209-744 - Etude de phase II visant à évaluer l’efficacité du nivolumab associé au brentuximab vedotin suivi du brentuximab vedotin associé à la bendamustine chez des enfants, des adolescents et des jeunes adultes ayant un lymphome hodgkinien classique positif pour CD30 en rechute ou réfractaire après échec d’une première ligne de traitement

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieLymphome hodgkinien classique positif pour CD30 en rechute ou réfractaireStatut de l'essaiClos
Type de l’étudeInterventionnellePhaseII
AgeEntre 5 et 30 ansRandomisationNON
Type du traitementAutres (Immunothérapie)Nombre d'inclusions attendues en France 15
Voie(s) d'administration du traitementPerfusion intraveineuse
Fin prévisionnelle des inclusions2019-03-30Date de la dernière mise à jour de la fiche2022-04-05
Durée de participationLa participation totale, depuis la signature du consentement jusqu’à la dernière visite (ou dernier contact), incluant les visites de suivi pourrait être de plus de 3 ans (5 ans maximum)
N° EUDRACT2016-002347-41N° ClinicalTrials.govNCT02927769
Promoteur international
Bristol-Myers Squibb
Promoteur Français
Bristol-Myers Squibb
Investigateur principal
Dr Thierry Leblanc
Centres

Cette étude est fermée

Responsable du centre
Pr Guy LEVERGER
Service d’Hématologie Oncologie Pédiatrique
Tél : 01 44 73 60 62 / Mail : christine.coxo@aphp.fr
Assistantes sociales
Laurence STENGEL
Tél : 01 44 73 61 89 / mail : laurence.stengel@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Audrey GUILMATRE
Tél : 01 71 73 86 58 / mail : audrey.guilmatre@aphp.fr
Responsable du centre
Dr Anne-Sophie DEFACHELLES
Service de Pédiatrie
Tél : 03 20 29 59 56 / Mail : assistantes-pediatrie@o-lambret.fr                
Assistantes sociales
Julie JACQUOT
Tel : 03 20 29 59 56  / Mail : j-jacquot@o-lambret.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Fabienne DUMONT
Tel : 03 20 29 59 59 (poste 5828) / Mail : f-dumont@o-lambret.fr
Responsable du centre
Dr Perrine MAREC-BERARD
Institut d'Hématologie et d'Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 78 78 26 42
Assistantes sociales
Maryline SEVE
Tel : 04 69 16 65 58 / Mail : maryline.seve@chu-lyon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Cécile GIRAUD
Tel : 04 69 16 65 61 / Mail : cecile.giraud@lyon.unicancer.fr
Responsable du centre
Pr Gérard MICHEL
Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél. : 04 91 38 67 76
Assistantes sociales
Nathalie VIOLINI
Tel : 04 91 38 68 62 / Mail : Nathalie.VIOLINI@ap-hm.fr
Brigitte ROSSAT
Tel : 04 91 38 68 62 / Brigitte.ROSSAT@ap-hm.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Françoise VION-DURY
Tel : 04 91 38 69 63 / Mail : Francoise.Bourgue.vion-dury@ap-hm.fr
Responsable du centre
Pr Pascal CHASTAGNER
Service d'Onco-Hématologie Pédiatrique
Tél : 03 83 15 46 37 / Mail : onco.hemato.ped@chru-nancy.fr
Assistantes sociales
Aurore LECLERC
Tel : 03 83 15 45 08 / Mail : a.leclerc@chu-nancy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Sandrine PALL-KONDOLFF
Tel : 03 83 15 46 23 / Mail : s.pall-kondolff@chru-nancy.fr
Responsable du centre
Dr Caroline THOMAS
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 02 40 08 36 10 / Mail : anne.thomas@chu-nantes.fr et patricia.gavaud@chu-nantes.fr  
Assistantes sociales
Anaïs FRAPPIN
Tel : 02 40 08 35 08 / Mail : anais.frappin@chu-nantes.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Isabelle TENAUD
Tel : 02 40 08 78 25 / Mail : isabelle.tenaud@chu-nantes.fr
Responsable du centre
 Pr André BARUCHEL
Service d’Hématologie-Immunologie
Tél : 01 40 03 53 88 / Mail : hemato.clinique.rdb@aphp.fr
 
Assistantes sociales
Dominique DANY
Tel : 01 40 03 41 57 / Mail : arlette.dany@aphp.fr
Marine Dejeanne
Tel : 01 40 03 24 43 / Mail : marine.dejeanne@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Delphine CHAILLOU
Tel : 01 71 28 25 23 / Mail : delphine.chaillou@aphp.fr
Responsable du centre
Dr Marie-Pierre CASTEX
Unité d'Hémato-oncologie Pédiatrique
Tel : 05 34 55 86 10
Assistantes sociales
Mélanie LAUTRE
Tel : 05 34 55 87 12 / Mail : lautre.m@chu-toulouse.fr
Pauline BOHLAY
Tel : 05 34 55 85 93 / Mail : bohlay.p@chu-toulouse.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Gwennaëlle LE ROY
Tel : 05 67 77 13 94 / Mail : leroy.g@chu-toulouse.fr
Responsable du centre
Dr Dominique VALTEAU-COUANET
Département de Cancérologie de l´Enfant et de l´Adolescent
Tél. : 01 42 11 41 73 / Mail : Laetitia.ZERIOUH@gustaveroussy.fr
Assistantes sociales
Vanessa BOISNOIR
Tel : 01 42 11 63 82 / Mail : Vanessa.boisnoir@gustaveroussy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Nathalie BOUVET-FORTEAU
Tel : 01 42 11 41 42 / Mail : Nathalie.BOUVET@gustaveroussy.fr
Responsable du centre
Pr Nicolas BOISSEL
Hématologie AJA
Coquelicot 3ème étage
Tél : 01 42 38 51 30 Fax : 01 42 38 51 31
Assistantes sociales
Catherine ADERIC
Tel : 0142499642 / Mail : Catherine.aderic@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
N/A

 

 

Descriptif de l'étude

* IMPORTANT : La cohorte R2 – est fermée aux inclusions

 

Il s’agit d’une étude de phase II non randomisée, en groupes parallèles et multicentrique, basée sur le risque de rechute et adaptée à la réponse.

Il y a 2 cohortes de traitement (cf. tableau d’algorithme de stratification des risques) : une pour les participants à faible risque de rechute (cohorte R1) et l’autre pour les participants à risque standard de rechute (cohorte R2 – cohorte fermée).

 

Algorithme de stratification du risque

Stade au diagnostic initial

Délai de rechute

(à partir de la fin du traitement)

Symptômes B ou maladie extra-ganglionnaire à la rechute, maladie étendue où la radiothérapie était contre-indiquée à la rechute, ou rechute lors d’une radiothérapie localisée

Catégorie de risque de rechute

IA, IIA

≥ 12 mois

No

Cohorte R1 : faible risque

3-12 mois

(≤ 3 cycles et sans radiothérapie)

IB, IIB, IIIA

> 12 mois

No

Tous les autres

Cohorte R2 : risque standard

Cohorte fermée aux inclusions

 

Objectif principal :

  • Pour la cohorte R1 : décrire le taux de réponse métabolique complète avant une radiothérapie et le taux de survie sans événements à 3 ans, évalué par un comité de revue centralisé, indépendante et en aveugle, selon les critères de Lugano 2014.
  • Pour la cohorte R2 : décrire le taux de réponse métabolique complète avant une chimiothérapie à haute dose suivie par une greffe autologue de cellules souches, évalué par le comité de revue centralisé, indépendante et en aveugle selon les critères de Lugano 2014.

Objectifs secondaires :

  • Évaluer le taux de réponse globale par le comité de revue centralisé des cohortes à faible risque et à risque standard après 4 cures de nivolumab et de brentuximab vedotin selon les critères de Lugano 2014.
  • Évaluer la survie sans progression à 3 ans (évaluée par le comité de revue centralisé selon les critères de Lugano 2014).
  • Évaluer la durée de la réponse (évaluée par le comité de revue centralisé pour les patients ayant une réponse métabolique partielle ou une réponse métabolique complète, ainsi que pour les participant qui atteignent une réponse métabolique complète d’une part, avant une radiothérapie dans la cohorte à faible risque et d’autre part, avant une chimiothérapie à haute dose suivie par une greffe autologue de cellules souches dans la cohorte à risque standard).
  • Décrire la toxicité de l’association du nivolumab au brentuximab chez les enfants et les jeunes adultes.

 

Critère d'évaluation principal :

Taux de réponse métabolique complète et taux de survie sans événements à 3 ans.

 

Déroulement de l’essai :

Les patients sont répartis en 2 cohortes :

Cohorte R1 (à faible risque) :

Les patients reçoivent du nivolumab en IV associé au brentuximab vedotin en IV, pendant 4 cures.

  • Les patients atteignant une réponse métabolique complète reçoivent 2 cures de nivolumab en IV associé au brentuximab vedotin en IV, puis ils reçoivent une radiothérapie.
  • Les patients atteignant une réponse métabolique partielle ou aucune réponse métabolique reçoivent 2 cures de brentuximab vedotin en IV associé à la bendamustine en IV. Les patients atteignant une réponse complète, recevront une radiothérapie. Les patients ayant une réponse métabolique partielle, aucune réponse métabolique ou une progression de la maladie sont suivis.

 

Cohorte R2 (à risque standard) : COHORTE FERMEE AUX INCLUSIONS

Les patients reçoivent du nivolumab en IV associé au brentuximab vedotin en IV pendant 4 cures.

  • Les patients ayant une réponse métabolique complète reçoivent une chimiothérapie à haute dose suivie d’une greffe autologue de cellules souches. Les patients ayant une progression de la maladie sont suivis.
  • Les patients ayant une réponse métabolique partielle ou aucune réponse métabolique reçoivent 2 cures de brentuximab vedotin en IV associé à la bendamustine en IV. S’ils atteignent une réponse métabolique complète, ils ont une chimiothérapie à haute dose suivie d’une greffe autologue de cellules souches.

Les patients ayant une réponse métabolique partielle, aucune réponse métabolique ou une progression de la maladie sont suivis.

Les patients ont des visites de suivi à 30 et 100 jours après la fin du traitement de l’étude puis ils sont suivis pendant 5 ans maximum

Critères d'inclusion
  • Age ≥ 5 ans et ≤ 30 ans
  • Lymphome hodgkinien classique confirmé sur le plan pathologique, excluant le lymphome hodgkinien ganglionnaire à prédominance lymphocytaire, après échec ou non-réponse à une première ligne de traitement
  • Au moins un site ou une lésion mesurable de la maladie selon les critères de Lugano 2014.
  • Maladie évaluable par tomographie d’émission de positons au fluorodésoxyglucose et mesurable dans deux dimensions par une technique radiographique avec ≥ 1,5 cm dans son axe le plus long
  • Maladie mesurable, documentée par des critères anatomopathologiques et radiographiques
  • Échantillon de tissu tumoral évaluable (archivé ou nouvelle biopsie) fourni au laboratoire centralisé (bloc fixé au formol et enrobé en paraffine ou un minimum de 20 lames)
  • Avoir reçu une première ligne de traitement anticancéreux qui a échoué
  • Indice de Karnofsky (âge > 16 ans) ou de Lansky (âge ≤ 16 ans) ≥ 50 %
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale
  • Consentement éclairé signé
Critères de non inclusion
  • Maladie cérébrale ou méningée active liée à une affection maligne sous-jacente
  • Antécédents de leucoencéphalopathie multifocale progressive (ou ayant progressé)
  • Immunodéficience existant avant le diagnostic, comme un syndrome d’immunodéficience primaire, une greffe d’organe ou un traitement immunosuppresseur systémique
  • Neuropathie préexistante de grade ≥ 2
  • Toute infection virale, bactérienne ou fongique de grade ≥ 3 avant le début du traitement de l’étude. Une prophylaxie antimicrobienne de routine est permise
  • Maladie auto-immune active, connue ou suspectée. Les patients ayant un diabète de type I, une hypothyroïdie nécessitant uniquement un traitement hormonal de substitution, des affections de la peau (comme un vitiligo, un psoriasis ou une alopécie) ne nécessitant pas de traitement systémique ou des pathologies non susceptibles de récidiver en l’absence de facteur déclencheur externe peuvent être inclus
  • Toute maladie sérieuse sous-jacente qui pourrait compromettre la capacité à recevoir ou tolérer le traitement prévu et le suivi
  • Cancer précédent actif dans les 3 dernières années excepté pour les cancers localisés curables qui semblent être guéris
  • Chimiothérapie myélosuppresive dans les 14 jours avant le début du traitement de l’étude
  • Facteurs de croissance hématopoïétique d’action prolongée (ex. Neulasta®) dans les 14 jours et d’action courte dans les 7 jours avant le début du traitement de l’étude
  • Traitement avec un agent biologique antinéoplasique dans les 3 demi-vies avant le début du traitement de l’étude
  • Traitement avec de la bléomycine dans les 28 jours avant le début du traitement de l’étude
  • Avoir reçu plus d’une ligne de traitement anticancéreux ou être naïf de traitement
  • Pathologie nécessitant un traitement systémique avec soit des corticostéroïdes (> 10 mg/jour de prednisone ou équivalent) soit d’autres médicaments immunosuppresseurs dans les 14 jours après le début du traitement de l’étude. Les corticoïdes inhalés ou topiques et les doses de substitution surrénalienne > 10 mg/jour de prednisone ou équivalent sont permis en l’absence d’une maladie auto-immune active
  • Traitement antérieur avec un anti-PD-1, anti-PD-L1, anti-PD-L2, anti-CD137 ou anti-CTLA-4 ou tout autre anticorps ou traitement ciblant spécifiquement la costimulation des cellules T ou les voies des points de contrôle immunitaires
  • Radiothérapie dans les 3 semaines ou radiothérapie thoracique dans les 12 semaines avant le début du traitement de l’étude
  • Traitement antinéoplasique en cours (chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie, radiothérapie extensive non palliative ou médicaments standards ou expérimentaux pour le traitement du lymphome hodgkinien classique)
  • Traitement antérieur avec la bendamustine
  • Vaccin vivant dans les 4 semaines avant le début du traitement de l’étude
  • Antécédent de greffe allogénique et/ou autologue de cellules souches pour un lymphome hodgkinien
  • Antécédent de transplantation d’un organe solide
  • Antécédent d’allergie ou d’hypersensibilité à des composants des traitements de l’étude
  • Allergie significative (telle qu’anaphylaxie ou hépatotoxicité) aux thérapies anticancéreuses préalables modulant le système immunitaire (ex. inhibiteurs de points de contrôle immunitaires, anticorps costimulant les cellules T)
  • Absence de récupération des toxicités aiguës de toute chimiothérapie anticancéreuse précédente avant la signature du consentement
  • Affection médicale sérieuse ou incontrôlée qui peut augmenter le risque associé à la participation à l’étude ou à l’administration des traitements de l’étude, compromettre la capacité du patient à recevoir le traitement de l’étude ou interférer avec l’interprétation des résultats de l’étude
  • Patient en période d’exclusion du fait de sa participation à une étude clinique précédente
  • Sérologie VIH, VHB ou VHC positive
  • Patient privé de liberté ou majeur protégé par la loi

MVO - Etude pharmacogénétique des thérapeutiques antimitotiques impliquées dans la maladie veino-occlusive hépatique chez l’enfant atteint d’un néphroblastome ou d’une leucémie aiguë lymphoblastique

Ouvert aux inclusions

MVO - Etude pharmacogénétique des thérapeutiques antimitotiques impliquées dans la maladie veino-occlusive hépatique chez l’enfant atteint d’un néphroblastome ou d’une leucémie aiguë lymphoblastique

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieMaladie Veino-Occlusive chez les leucémies aiguës lymphoblastiques non greffées et les néphroblastomesStatut de l'essaiOuvert aux inclusions
Type de l’étudeInterventionnellePhaseIV
Age0-18 ans au moment du diagnostic du cancerRandomisationNON
Type du traitementDiagnosticNombre d'inclusions attendues en France 150
Voie(s) d'administration du traitementN/A
Fin prévisionnelle des inclusions2023-08-31Date de la dernière mise à jour de la fiche2022-04-04
Durée de participationUne journée maximum (consultation médicale + prise de sang)
N° EUDRACT2019-A02737-50N° ClinicalTrials.govNCT04168788
Promoteur international
Non renseigné
Promoteur Français
CHU d’Angers
Investigateur principal
Pr Isabelle Pellier
Centres
Responsable du centre
Pr Guy LEVERGER
Service d’Hématologie Oncologie Pédiatrique
Tél : 01 44 73 60 62 / Mail : christine.coxo@aphp.fr
Assistantes sociales
Laurence STENGEL
Tél : 01 44 73 61 89 / mail : laurence.stengel@aphp.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Audrey GUILMATRE
Tél : 01 71 73 86 58 / mail : audrey.guilmatre@aphp.fr
Responsable du centre
Pr Isabelle PELLIER
Service d’Oncologie Pédiatrique
Tél. : 02 41 35 38 63 Fax : 02 41 35 52 91
Assistantes sociales
Tél : 02 41 35 49 85 / Mail : mabouvet@chu-chu-angers.fr
 
Attaché(e) de Recherche Clinique
Marianne ROUMY
02 41 35 63 85
marianne.roumy@chu-angers.fr
Responsable du centre

Dr Catherine DEVOLDERE

Secrétariat :  

Tél. : 03 22 08 76 44 Fax : 03 22 08 96 79

Assistantes sociales

Madame

Emilie Poillion

Poillion.Emilie@chu-amiens.fr

Attaché(e) de Recherche Clinique

 

Alicia PLAYE

03 22 08 76 49

playe.alicia@chu-amiens.fr

Responsable du centre
Dr Stéphane DUCASSOU
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 0557820438 / Mail : Sandrine.destips@chu-bordeaux.fr
Assistantes sociales
Camille SOUBIELLE
Tél : 05 56 79 59 26 / Mail : Camille.soubielle@chu-bordeaux.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Maria MERCHED
Tél : 05 57 82 04 39 / Mail : maria.merched@chu-bordeaux.fr
Responsable du centre
Dr Claire briandet
Service d’Oncologie Hématologie Pédiatrique
Tél : 03 80 29 34 14 / Mail : nadira.mareghnia@chu-dijon.fr
Assistantes sociales
Chloé ARNOULT
Tel : 03 80 29 33 09 / Mail : chloe.arnoult@chu-dijon.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Frédérique DEBOMY
Tel : 03 80 29 50 78 / Mail : frederique.debomy@chu-dijon.fr  
Responsable du centre
Dr Yves REGUERRE
Service d’Oncologie et Hématologie Pédiatrique
Tél : 02 62 90 61 10 / Mail : christelle.perrault@chu-reunion.fr  et sec.cons.hemato.onco.ped.fguyon@chu-reunion.fr 

 

Assistantes sociales
Pauline GOUILLARD.
Tel : 02 62 90 61 75 / Mail : pauline.gouillard@chu-reunion.fr
Melissa LALLEMAND
Tel : 02 62 90 61 75 / Mail : melissa.lallemand@chu-reunion.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Elodie de CESARE
Tel : 02 62 90 61 10 / Mail : elodie.de-cesare@chu-reunion.fr
Responsable du centre
Dr Christophe PIGUET
Service de Pédiatrie Médicale
Tél : 05 55 05 68 01 / Mail : SecretariatPediatrieHemato@chu-limoges.fr
Assistantes sociales
Valérie PINOT
Tel : 05 55 05 60 12 / Mail : Valerie.Pinot@chu-limoges.fr
Sophie MARTEAU
Tel : 05 55 05 61 04 / Mail : Sophie.Marteau@chu-limoges.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Julie GRENIER
Tel : 05 55 05 55 55 (poste 51510) / Mail : julie.grenier@chu-limoges.fr
Responsable du centre
Pr Pierre ROHRLICH
Service Unité d’Hémato-oncologiePédiatrique
Tél : 04 92 03 60 64 / Mail : rohrlich.ps@chu-nice.fr
Assistantes sociales
Priscille SCHATZKINE
Tel : 04 92 03 61 92 ou 61 94 / Mail : Schatzkine.p@chu-nice.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Isabelle CHAMPENOIS
Tel : 04 92 03 93 44 / Mail : champenois.i@chu-nice.fr
Responsable du centre
Dr Frédéric MILLOT
Unité d’Oncologie Pédiatrique
Tél : 05 49 44 42 / Mail : onco.pediatrie@chu-poitiers.fr
Assistantes sociales
Maud GIRAUD
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : maud.giraud@chu-poitiers.fr
Emmanuelle GONNORD
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : emmanuelle.gonnord@chu-poitiers.fr
Hélène MOINOT
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : helene.moinot@chu-poitiers.fr
Isabelle VALON
Tel : 05 49 44 44 39 / Mail : isabelle.valon@chu-poitiers.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Violaine GOYEAU
Tel : 05 49 44 30 57 / Mail : Violaine.GOYEAU@chu-poitiers.fr
Responsable du centre
Pr Virginie GANDEMER
Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique
Tél : 02 99 26 58 35 / Mail : stephanie.dandin@chu-rennes.fr
Assistantes sociales
Chloé CASTEL
Mail : chloe.castel@chu-rennes.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Isabelle DEBROISE
Tel : 02 99 26 58 35 / Mail : isabelle.debroise@chu-rennes.fr
Responsable du centre
Pr Catherine PAILLARD
Service hémato-onco-immunologie pédiatrique
Tél : 03 88 12 80 91 / Mail : aurelie.martin2@chru-strasbourg.fr
Assistantes sociales
Simone VOLLE
Tel : 03 88 12 80 08 / Mail : Simone.volle@chru-strasbourg.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Olivia RICK
Tel : 03 88 12 80 72 / Mail : olivia.rick@chru-strasbourg.fr
Responsable du centre
Pr Philippe COLOMBAT
Service d’Onco-Hématologie Pédiatrique
Tél : 02 47 47 47 51
 
Assistantes sociales
Ismeri LEBLANC
Tel : 02 34 38 94 48 / Mail : i.leblanc@chu-tours.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Christine COLOMBAT
Tel : 02 47 47 47 47 poste 76793 / Mail : c.colombat@chu-tours.fr

 

 

Descriptif de l'étude

Les maladies veino-occlusives (MVO) hépatiques qui apparaissent au cours du traitement du cancer chez les enfants sont des toxicités graves qui donnent lieu à des interruptions de chimiothérapie et augmentent les risques de rechute. De plus, ces toxicités ont un impact négatif sur la qualité de vie du patient, laissent des séquelles sérieuses à long terme et sont potentiellement mortelles chez les enfants. Les facteurs de risque associés à l’apparition de ces complications sont, à ce jour, inconnus, à l’exception de l’exposition à certains traitements (6-thioguanine, busulfan, actinomycine D, radiothérapie, etc.). Comprendre les mécanismes de cette toxicité et connaître les paramètres individuels de susceptibilité à la maladie devient un enjeu majeur dans le traitement de ces enfants.

L’ étude MVO est une étude cas-témoins, nichée dans quatre cohortes (FRALLE 2000, EORTC, CAALL-F01 et SIOP 2001), multicentrique nationale portant sur les facteurs de susceptibilité pharmacogénétiques, biologiques et cliniques associés à la survenue de MVO hépatique pendant un traitement pour un néphroblastome ou une LAL, avec analyse génétique centralisée.

Si un ADN issu du soin n’est pas disponible pour les patients inclus dans cette étude, une prise de sang sera réalisée puis une analyse pharmacogénétique grâce une puce à ADN de type Illumina pour étudier les facteurs pharmacogénétiques prédictifs de la survenue d’une MVO (Tiphaine de Beaumais, Centre Robert Debré, laboratoire de Pharmacogénétique ).

Critères d'inclusion

Critères d’inclusion communs aux deux groupes :

  • Enfants âgés de 0 à 18 ans au moment du diagnostic de cancer ;
  • Ayant été traités par une seule ligne de traitement pour un néphroblastome ou une LAL en France entre 2000 et 2018 et n’ayant pas reçu d’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
  • Poids supérieur à 5 kg à l’inclusion ;
  • Consentement éclairé daté et signé par les parents ou par le titulaire de l’autorité parentale (si mineur) ou par le patient (si majeur) pour participer à l’étude ;
  • Affilié à un régime de la Sécurité Sociale.

Groupe cas :

  • Ayant présenté une MVO hépatique au cours de leur traitement anticancéreux et dont le diagnostic a été défini selon des critères cliniques spécifiques (EMBT) avec au moins deux des critères suivants :
    • Thrombocytopénie inexpliquée et réfractaire à transfusion (une transfusion plaquettaire ou plus)
    • Gain de poids inexpliqué sur 3 jours consécutifs malgré l’utilisation de diurétiques ou gain de poids > 5% par rapport à la valeur basale
    • Hépatomégalie (si possible par imagerie) par rapport à la valeur basale
    • Ascite (si possible par imagerie) par rapport à la valeur basale
    • Hausse de la bilirubinémie, par rapport à la valeur basale, durant 3 jours consécutifs ou bilirubinémie ≥ 34 µmol/L.

Groupe témoins :

  • Enfants ayant terminé leur traitement sans survenue de MVO hépatique au décours de leur traitement (jusqu’à 3 mois après la fin du traitement) ;
  • Chaque témoin est apparié à un cas, selon les critères suivants :
    • Pour les néphroblastomes : âge au diagnostic, sexe, latéralité de la tumeur, radiothérapie, type de traitement avant le diagnostic de la MVO du cas (durée, risque de toxicité, protocole et groupe de traitement),

Pour les LAL : âge au diagnostic, sexe, type de traitement avant le diagnostic de la MVO du cas (durée, risque de toxicité, protocole et groupe de traitement).

Critères de non inclusion

Critère de non inclusion commun aux deux groupes :

  • Indisponibilité de l’ADN constitutionnel ;
  • Personne ayant reçu plus d’une ligne de traitement pour un néphroblastome ou une LAL dans l’enfance ou l’adolescence ;
  • Femmes enceintes, allaitant ou parturientes ;
  • Personnes privées de liberté par décision judiciaire ou administrative ;
  • Personnes faisant l’objet de soins psychiatriques sous la contrainte ;
  • Personnes faisant l’objet d’une mesure de protection légale ; 
  • Personnes hors d’état d’exprimer leur consentement.

Groupe cas :

  • MVO hépatique non évaluable
  • Enfants ayant  développé une MVO hépatique 30 jours ou plus après la fin du traitement anticancéreux (chimiothérapie ou radiothérapie).

Groupe témoins :

  • Enfants ayant au moins un critère de l’EMBT, excepté l’hyperbilirubinémie ;
  • Enfants avec une preuve d’atteinte vasculaire hépatique (si un examen d’imagerie est effectué) ;

Enfants avec un antécédent d’hépatopathie d’origine génétique ou dont une susceptibilité génétique est reconnue dans la physiopathologie de leur maladie.

DepISCARRH - Étude visant à dépister par IRM des seconds cancers en territoire irradié chez des patients atteint de rétinoblastome héréditaire pour lequel le traitement a comporté une radiothérapie externe

Ouvert aux inclusions

DepISCARRH - Étude visant à dépister par IRM des seconds cancers en territoire irradié chez des patients atteint de rétinoblastome héréditaire pour lequel le traitement a comporté une radiothérapie externe

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

Pathologierétinoblastome héréditaireStatut de l'essaiOuvert aux inclusions
Type de l’étudeInterventionnellePhaseIII
AgeEntre 7 et 35 ansRandomisationNON
Type du traitementDiagnosticNombre d'inclusions attendues en France 190
Voie(s) d'administration du traitementNon applicable
Fin prévisionnelle des inclusions2024-03-31Date de la dernière mise à jour de la fiche2022-04-04
Durée de participation10 ans
N° EUDRACT2011-003621-10N° ClinicalTrials.govNCT03026998
Promoteur international
Non applicable
Promoteur Français
Institut Curie
Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Paris
Investigateur principal
Dr Hervé BRISSE
Centres
Responsable du centre
Dr Daniel ORBACH
Service de Pédiatrie - Centre oncologie SIREDO
Tél : 01 44 32 45 55 / Mail : cecilia.turpin@curie.fr
Assistantes sociales
Sandra TOSCANI
Tel : 01 44 32 40 78 / Mail : sandra.toscani@curie.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Anne MACLOU
Tel : 01 56 24 59 75 / Mail : anne.maclou@curie.fr

 

 

Descriptif de l'étude

Objectif principal

Evaluer le bénéfice d’un dépistage précoce par IRM des cancers secondaires du massif facial (ou du SNC) infracliniques survenant chez les patients préalablement irradiés pour rétinoblastome héréditaire.

Objectif secondaire

  • Evaluer le pronostic visuel des patients avec cancer secondaire du massif facial dépisté à un stade infraclinique.
  • Mettre en place un circuit de prise en charge expert de ces tumeurs rares.
  • Etudier la faisabilité d’un tel programme de dépistage.
  • Etudier sa tolérance psychologique.
  • Evaluer la précision diagnostique de l’IRM dans cette indication de dépistage.
  • Collecter des données biologiques.

Critère d'évaluation principal

Taux de cancers secondaires asymptomatiques dépistés par IRM.

Critères d'inclusion
  • Age ≥ 7 ans
  • Antécédent personnel de rétinoblastome héréditaire (Rb familial, et/ou bilatéral, et/ou unilatéral multifocal, et/ou avec mutation génétique du gène RB1 identifiée, et/ou patient porteur d’une délétion constitutionnelle 13q).
  • Traitement du rétinoblastome ayant comporté une radiothérapie externe.
  • Délai entre la fin de la radiothérapie et l’inclusion supérieure à 5 ans.
  • Consentement éclairé signé.
Critères de non inclusion
  • Antécédent de rétinoblastome unilatéral unifocal non familial sans mutation identifiée du gène RB1.
  • Antécédent de sarcome en territoire irradié.
  • Contre-indication à la réalisation d’une IRM (pace-maker, corps étranger métallique intraoculaire, clips vasculaires intracrâniens ferro-magnétiques) ou pathologie associée susceptible d'empêcher le patient de réaliser une IRM (Les prothèses et implants oculaires sont compatibles avec la réalisation d’une IRM ; le port de matériel métallique orthodontique réduit la qualité des examens mais ne constitue pas un critère de non inclusion ou d’exclusion secondaire).
  • Personnes dépourvues de protection sociale.
  • Participation actuelle ou passée à une recherche rendant impossible l’inclusion.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
Publications
Second cranio-facial malignancies in hereditary retinoblastoma survivors previously treated with radiation therapy: clinic and radiologic characteristics and survival outcomes. Eur J Cancer 2013; 49: 1939-1947. Rodjan F, Graaf P, Brisse HJ, Verbeke JI, Sanchez E, Galluzzi P, Goricke S, Maeder P, Aerts I, Dendale R, Desjardins L, de Franscesco S, Bornfeld N, Sauerwein W, Popovic MB, Knol DL, Moll AC, Castelijns JA.