Registre des essais cliniques en France

Résultats de la recherche

Les fiches sont également consultables dans la partie famille en langage accessible, elles sont élaborées par des parents bénévoles de l'UNAPECLE

1 résultat(s) trouvé(s)

Titre
Statut

 

LIBRETTO-001 - Étude de phase I-II portant sur LOXO-292 administré par voie orale chez des patients atteints de tumeurs solides avancées, comprenant tumeurs solides exprimant le gène de fusion RET, cancer médullaire de la thyroïde et autres tumeurs présentant une activation du RET

Ouvert aux inclusions

LIBRETTO-001 - Étude de phase I-II portant sur LOXO-292 administré par voie orale chez des patients atteints de tumeurs solides avancées, comprenant tumeurs solides exprimant le gène de fusion RET, cancer médullaire de la thyroïde et autres tumeurs présentant une activation du RET

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieTumeurs solides avancées Statut de l'essaiOuvert aux inclusions
Type de l’étudeInterventionnellePhaseI/II
AgeSupérieur ou égal à 12 ansRandomisationNON
Type du traitementTraitement exclusif (Thérapie ciblée)Nombre d'inclusions attendues en France 970
Voie(s) d'administration du traitementPrise orale
Fin prévisionnelle des inclusions2022-03-31Date de la dernière mise à jour de la fiche2020-07-28
Durée de participationN/A
N° EUDRACT2017-000800-59N° ClinicalTrials.govNCT03157128
Promoteur international
Loxo Oncology
Promoteur Français
Loxo Oncology
Investigateur principal
Dr Benjamin Besse
Co-IP : Dr Birgit Geoerger
Centres
Responsable du centre
Dr Daniel ORBACH
Service de Pédiatrie - Centre oncologie SIREDO
Tél : 01 44 32 45 55 / Mail : cecilia.turpin@curie.fr
Assistantes sociales
Sandra TOSCANI
Tel : 01 44 32 40 78 / Mail : sandra.toscani@curie.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Anne MACLOU
Tel : 01 56 24 59 75 / Mail : anne.maclou@curie.fr
Responsable du centre
Dr Dominique VALTEAU-COUANET
Département de Cancérologie de l´Enfant et de l´Adolescent
Tél. : 01 42 11 41 73 / Mail : Laetitia.ZERIOUH@gustaveroussy.fr
Assistantes sociales
Vanessa BOISNOIR
Tel : 01 42 11 63 82 / Mail : Vanessa.boisnoir@gustaveroussy.fr
Attaché(e) de Recherche Clinique
Nathalie BOUVET-FORTEAU
Tel : 01 42 11 41 42 / Mail : Nathalie.BOUVET@gustaveroussy.fr

 

 

Descriptif de l'étude

C’est une étude de phase I/II a pour but d’étudier la sécurité d’un médicament expérimental appelé LOXO-101. Elle comprend 2 phases :

  • Phase I (escalade de dose) : les patients reçoivent du selpercatinib PO selon un schéma d’escalade de dose. Le traitement est répété tous les 28 jours en l’absence de progression de maladie ou de toxicités.
  • Phase II (expansion de cohortes) : les patients sont répartis en 5 cohortes selon leur type de cancer. Tous les patients reçoivent du selpercatinib PO à la dose recommandée établie lors de la phase I. Le traitement est répété en l’absence de progression de maladie ou de toxicités.

Les patients sont suivis pendant une durée maximale de 2 ans après le début de l’étude.

 

Objectif principal :

Phase I : Évaluer la dose maximale tolérée à 28 jours et la dose recommandée pour la phase 2 jusqu’à 1 an.

Phase II : Évaluer le taux de réponse objective par un comité indépendant, selon les critères RECIST v1.1 ou RANO, en fonction du type de tumeur jusqu’à 2 ans.

 

Objectifs secondaires :

Phase I et II :

  • Évaluer la fréquence, la gravité des événements indésirables liés au traitement et des événements indésirables graves.
  • Évaluer les paramètres pharmacocinétiques
  • Évaluer le taux de réponse objective selon les critères RECIST v1.1 ou RANO selon le type de tumeur.

Phase II :

  • Évaluer le meilleur changement de la taille de la tumeur par rapport au départ.
  • Évaluer la durée de la réponse.
  • Évaluer la durée de la réponse et le taux de réponse objective du système nerveux central.
  • Évaluer le délai avant réponse et la meilleure réponse.
  • Évaluer le taux de bénéfice clinique.
  • Évaluer la survie sans progression.
  • Évaluer la survie générale.
  • Évaluer la fréquence, la gravité des événements indésirables liés au traitement et des événements indésirables graves.

 

Critère d'évaluation principal :

Phase I : Dose maximale tolérée et Dose recommandée pour la phase 2.

Phase II : Taux de réponse objective.

Critères d'inclusion
  • Âge supérieur ou égal à 12 ans
  • Tumeur solide localement avancée ou métastatique, en progression, intolérante, non éligible au traitement standard ou refus du traitement standard
  • Une altération du gène RET n'est pas nécessaire à l’inclusion. Une fois qu'une exposition pharmacocinétique adéquate est atteinte, il est nécessaire de prouver l'altération du gène RET dans la tumeur et/ou le sang
  • Au moins une lésion mesurable radiographiquement par tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique selon les critères RECIST v1.1 ou RANO selon le type de tumeur
  • Indice de performance ≤ 2 (OMS) ou indice de performance de Lansky ≥ 40%
  • Espérance de vie ≥ 3 mois
  • Fonction hématologique, hépatique et rénale normales
  • Fonction cardiaque : intervalle QT corrigé ≤ 470 msec (facteur de correction de Fredericia)
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale
  • Consentement éclairé signé

Phase II :

  • Signes d'altération du gène RET dans la tumeur. Cependant, un test ADN germinal positif pour une mutation du gène RET est acceptable en l'absence de test du tissu tumoral chez les patients ayant un cancer médullaire de la thyroïde
  • Au moins une lésion mesurable telle que définie par les critères RECIST v1.1 ou RANO, selon le type de tumeur et non irradiée auparavant
  • Cohorte 1 et 3 : Traitement standard antérieur adapté à leur type de tumeur et au stade de la maladie, ou intolérance au traitement standard
  • Cohorte 4 : Progression radiographique de la maladie au cours des 14 derniers mois
  • Signes d'altération du gène RET dans la tumeur. Cependant, un test ADN germinal positif pour une mutation du gène RET est acceptable en l'absence de test du tissu tumoral chez les patients ayant un cancer médullaire de la thyroïde
  • Cancer médullaire de la thyroïde ne répondant pas aux exigences cohortes 3 ou 4. Une mutation RET connue n’est pas requise
  • Un cancer de la thyroïde médullaire avec syndrome du spectre de cancer ou des cancers de la thyroïde peu différenciés avec une autre altération/activation RET peut être autorisé avec l'approbation préalable du promoteur
  • ADN libre circulant positif pour une altération du gène RET non présent dans un échantillon de tumeur
  • Maladie non mesurable selon critères RECIST v1.1 ou RANO
Critères de non inclusion
  • Tumeur primaire du système nerveux central symptomatique, métastases, carcinomatose leptoméningée ou compression de la moelle épinière non traitée. Les patients ayant des symptômes neurologiques et une imagerie du système nerveux central stables et que la dose de stéroïdes est stable 14 jours avant le début de l’étude et qu'aucune intervention chirurgicale ni radiothérapie sur le système nerveux central n'a été réalisée pendant 28 jours (14 jours si radiochirurgie stéréotaxique) sont autorisés
  • Cardiopathie active cliniquement significative ou antécédent d'infarctus du myocarde dans les 6 mois précédant le début de l’étude
  • Tout traitement ou phytothérapie contenant un inhibiteur ou un inducteur fort du CYP3A4
  • Traitement antérieur par un ou plusieurs inhibiteurs sélectifs de RET. Un traitement antérieur par un inhibiteur de multikinase avec une activité anti-RET est autorisé.
  • Traitement par un agent expérimental ou un anticancéreux dans les 5 demi-vies ou 2 semaines (selon la durée la plus courte) avant le début du traitement à l’étude
  • Radiothérapie palliative avec un champ de radiation limité dans la semaine qui précède le début de l’étude, à l'exception des patients recevant une radiothérapie ≥ 30% sur moelle osseuse ou avec un champ de radiation large, qui doit être complété au moins 4 semaines avant la première dose du traitement à l'étude
  • Intervention chirurgicale majeure dans les 4 semaines précédant le début du traitement à l’étude
  • Toxicités d’un traitement anti-cancéreux antérieur non revenues à un grade ≤ 1 (CTCAE) (les patients ayant une alopécie ou une neuropathie antérieure de grade 2 liée au traitement par le platine sont autorisés)
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement