Registre des essais cliniques en France

Résultats de la recherche

1 résultat(s) trouvé(s)

Titre
Statut

 

ALCL 99 - Etude internationale pour le traitement des lymphomes anaplasiques à grandes cellules de l’enfant

Clos

ALCL 99 - Etude internationale pour le traitement des lymphomes anaplasiques à grandes cellules de l’enfant

Ouvrir la version "Médecins" de cette fiche

PathologieLymphomes anaplasiques à grandes cellulesStatut de l'essaiClos
Type de l’étudeInterventionnellePhaseIII
AgeDe 0 à 21 ansRandomisationOUI
Type du traitementTraitement exclusif, Etude de génétiqueNombre d'inclusions attendues en France 525
Voie(s) d'administration du traitementPerfusion intraveineuse
Fin prévisionnelle des inclusions2006-12-01Date de la dernière mise à jour de la fiche2018-08-17
Durée de participationN/A
N° EUDRACTN/AN° ClinicalTrials.govNCT00006455
Promoteur international
Gustave Roussy (IGR)
Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Villejuif
Promoteur Français
Gustave Roussy (IGR)
Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) de Villejuif
Investigateur principal
Dr Laurence Brugières
Centres

Aucun centre rattaché

Cette étude est fermée

 

 

Descriptif de l'étude

Le lymphome anaplasique à grandes cellules (ALCL) est un cancer rare qui se développe dans un type de cellules du système immunitaire : les lymphocytes T. Ils sont classés en fonction de la présence de changements génétiques dans leurs cellules. L’un de ces changements génétiques engendre la surproduction d’une   protéine appelée kinase du lymphome anaplasique, ou ALK1. Les cellules du lymphome affectées par ce changement génétique présentent à leur surface des marqueurs, l’un est appelé CD 30, l’autre EMA et le troisième est ALK. Le système immunitaire réagit à la présence de ce marqueur en produisant des anticorps anti-ALK.

La première étape du protocole qui comportait une étude thérapeutique est clôturée mais cette recherche se poursuit pour trouver les facteurs biologiques pouvant permettre de choisir des traitements différents sans attendre une rechute.

L’objectif de cette recherche est de trouver les facteurs biologiques qui pourraient prédire s’il y a ou non un risque de rechute et de voir si une corrélation existe avec la réponse immunitaire induite par les cellules du lymphome. Pour cela des études biologiques seront pratiquées : recherche de gènes identifiés comme ceux induisant les productions de protéines anormales. Les prélèvements de moelle réalisés au moment du diagnostic seront utilisés  ainsi que des prélèvements de sang. Sur ces mêmes prélèvement l’intensité de la réponse immunitaire sera évaluée.

Publications
Non-Hodgkin Lymphoma in Children and Adolescents: Progress through Effective Collaboration, Current Knowledge, and Challenges Ahead.
Minard-Colin V, BrugiEres L, Reiter A, Cairo MS, Gross TG, Woessmann W, Burkhardt B, Sandlund JT, Williams D,  Pillon  M, Horibe K, Auperin A, Le Deley MC, Zimmerman M, Perkins SL, Raphael M, Lamant L, Klapper W, Mussolin L, Poirel HA, Macintyre E, Damm-Welk C, Rosolen A, Patte C.
J Clin Oncol.2015;33:2963-74.