Registre des essais cliniques en France

Résultats de la recherche

Les fiches sont également consultables dans la partie famille en langage accessible, elles sont élaborées par des parents bénévoles de l'UNAPECLE

1 résultat(s) trouvé(s)

 

Statut

 

Observatoire post-ELAM02 - Recueil rétrospectif des données de cytogénétique et cytogénomique des cellules leucémiques chez des enfants et adolescents traités pour une leucémie aiguë myéloblastique entre janvier 2012 et décembre 2015 selon les recommandations ELAM02 dans un centre SFCE

Clos

Observatoire post-ELAM02 - Recueil rétrospectif des données de cytogénétique et cytogénomique des cellules leucémiques chez des enfants et adolescents traités pour une leucémie aiguë myéloblastique entre janvier 2012 et décembre 2015 selon les recommandations ELAM02 dans un centre SFCE

Ouvrir la version "Familles" de cette fiche

PathologieLeucémie Aiguë Myéloblastique (LAM)Statut de l'essaiClos
Type de l’étudeNon InterventionnellePhaseN/A
AgeDe 0 à 18 ansRandomisationN/A
Type du traitementObservatoire/registreNombre d'inclusions attendues en France 320
Voie(s) d'administration du traitementNA
Fin prévisionnelle des inclusions2017-10-31Date de la dernière mise à jour de la fiche2018-08-07
Durée de participationNA
N° EUDRACTN/AN° ClinicalTrials.govNCT02902874
Promoteur international
Non renseigné
Promoteur Français
Société Française de lutte contre les Cancers de l’Enfant et de l’adolescent (SFCE)
Investigateur principal
Pr Guy Leverger
Centres

Aucun centre rattaché

Cette étude est fermée

 

 

Descriptif de l'étude

Rationnel de l’étude :

Les leucémies aiguës myéloblastiques (LAM) sont des pathologies rares de l’enfant et de l’adolescent, 80 nouveaux cas sont répertoriés par an en France chez l’enfant de 0 à 15 ans. Malgré sa faible incidence, cette hémopathie représente une cause de mortalité significative parmi les cancers de l’enfant. Au cours des vingt dernières années, l’introduction de cures de consolidation comprenant de l’aracytine à hautes doses et l’utilisation de la greffe de moelle allogénique géno ou phéno-identique ont permis une nette amélioration du pronostic des LAM. Cependant des progrès sont nécessaires pour espérer atteindre des taux de survie globale proches de ceux obtenus dans les leucémies aiguës lymphoblastiques de l’enfant. 

Les principaux protocoles internationaux des LAM de l’enfant, en première ligne de traitement, donnent des résultats assez proches entre eux à 5 ans : survie globale à 60-70%, risque de rechute à 35-45% et survie sans événement à 45-55%. En particulier, le risque de rechute reste trop élevé, d’autant que c’est la cause majeure de décès. Il demeure donc impératif de rechercher des stratégies de traitement plus efficaces et de s’appuyer sur les données biologiques afin d’augmenter les chances de guérison dans cette pathologie hétérogène tant sur le plan clinique que sur le plan biologique. 

Le traitement actuel des LAM de l’enfant repose sur quatre cures de chimiothérapie associant la cytarabine à une anthracycline, aussi bien dans l’étude du Royaume-Uni (MRC AML12) que dans le dernier protocole français (ELAM02). Les différentes études randomisées n’ont pas permis de montrer le bénéfice ni d’une chimiothérapie anti-leucémique d’entretien, ni d’un traitement par interleukin-2 (traitement d’entretien de l’essai ELAM02). La durée totale du traitement par chimiothérapie +/- greffe est d’environ 6 mois. Les indications d’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques en première rémission sont liées au caractère dit de « mauvais pronostic » de la LAM selon des critères cytogénétiques et/ou moléculaires établis au diagnostic et selon la disponibilité d’un donneur géno ou phéno-identique.

A côté d’éléments pronostiques péjoratifs bien établis en terme de mortalité précoce, tels que l’âge <1an, l’hyperleucocytose ([GB] >100 Gigas/L) ou l’existence d’antécédents de syndrome myélodysplasique, les analyses cytogénétiques et moléculaires des cellules leucémiques au diagnostic constituent aujourd’hui l’élément pronostique le plus puissant.

 

Actuellement en France, les recommandations de traitement des LAM pédiatriques reposent sur le protocole national ELAM02, protocole multicentrique de traitement des LAM de l’enfant et de l’adolescent avec étude randomisée d’un traitement d’entretien par interleukin-2 (IL2).

 

Objectif de l’étude :

Création d’un observatoire des Leucémies Aiguës Myéloblastiques (LAM) portant sur les données de cytogénétique et de cytogénomique des cellules leucémiques chez des enfants et adolescents âgés de 0 à 18 ans, diagnostiqués pour une LAM entre janvier 2012 et décembre 2015, c’est-à-dire après la fermeture du protocole investigationnel ELAM02, et traités dans un centre SFCE afin de :

  1. Recenser le plus grand nombre de patients diagnostiqués pour cette maladie,
  2. Enrichir les connaissances en particulier pour des sous-groupes plus rares,
  3. Contribuer à une meilleure approche thérapeutique et à l’avancée de la recherche dans ce domaine.

 

Modalité d’organisation de la recherche :

Une ARC expérimentée et spécialisée en génétique des hémopathies malignes recueillera les informations nécessaires pour compléter la base de données. L’ARC contactera les centres SFCE sensibilisés au recueil des données des patients diagnostiqués pour une LAM (cliniciens, ARCs SFCE, cytogénéticiens, biologistes et molécularistes des centres ayant participé au protocole ELAM02) afin d’obtenir les données anonymisées utiles au remplissage du cahier d’observation.

Critères d'inclusion
  • Patients âgés de 0 à 18 ans -
  • Diagnostic de LAM entre janvier 2012 et décembre 2015
  • Patients traités dans un centre SFCE